Press "Enter" to skip to content

10 conseils du sage Ben Bernanke aux nouveaux diplômés

Le chef de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, a donné son deuxième discours de l’année devant des diplômés aux Etats-Unis. En pleine crise économique, alors que l’emploi américain peine à redémarrer, l’incertitude règne parmi ces jeunes qui entrent souvent pour la première fois sur le marché du travail.

Dans un discours inhabituellement court, le maître d’oeuvre de la politique monétaire américaine a délivré aux récents diplômés de Princeton, une université qu’il connait bien pour y avoir enseigné l’économie avant de prendre les rênes de la FED, un discours en dix points plein de sagesse que même les étudiants français devraient méditer. Voici, en résumé, la teneur de ses propos.

1. Faire un plan de carrière en sortant juste de l’université n’a aucun sens car presque personne n’est en mesure de le suivre, du fait de l’évolution de l’économie, de ses objectifs et souhaits et des opportunités qui peuvent se présenter. L’essentiel est d’être ouvert à tout, un propos qui n’est pas surprenant et qui ne cesse d’être martelé.

2. Pour autant, il est important d’avoir des objectifs de court terme, et de savoir s’entourer des bonnes personnes pour y parvenir, anciens professeurs ou professionnels du secteur qui peuvent servir de mentor.

3. La méritocratie est certainement le meilleur des systèmes mais il n’en demeure pas moins que dans toutes les sociétés, ce système est imparfait. Beaucoup réussissent grâce à leur milieu social, aux relations noués dans ce milieu et c’est leur devoir de travailler pour le bien commun de la société.

4. Les gens qui mettent à profit leurs compétences, font face avec succès à l’adversité et travaillent honnêtement sont ceux qui méritent le plus l’admiration.

5. Le cynisme, très répandu, ne mène à rien.

6. L’économie n’est pas un outil pour prédire le futur mais elle peut aider les gens à faire des choix dangereux et illogiques.

7. L’argent importe mais les grandes décisions ne doivent pas être basées uniquement sur l’appât du gain.

8. L’échec est important et doit être valorisé car c’est ainsi qu’on apprend et réussit à terme. Un conseil que le monde du travail en France aurait raison de plus prendre en compte.

9. En choisissant un époux ou une épouse, il faut voir au-delà de la beauté et de l’attraction sexuelle et choisir quelqu’un qui sera là dans les moments durs comme bons. Marié depuis 35 ans, Ben Bernanke sait certainement de quoi il parle!

10. Appelez vos parents car lorsque vous serez âgés, vous aussi, vous souhaiterez que vos enfants vous appellent!

Ces différents conseils relèvent certains du lieu commun mais dans un monde du travail de plus en plus compétitif, surtout face à la crise, et où le cynisme l’emporte trop souvent, Ben Bernanke a eu raison de rappeler, fort de son expérience, ce qui doit être l’essentiel pour réussir sa vie. Chapeau!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *