Press "Enter" to skip to content

3 choses à avoir en tête pour négocier la prochaine déclaration de la BoE

Le comité de politique monétaire de la banque centrale d’Angleterre se réunira demain pour annoncer l’orientation de sa politique monétaire. Il publiera dans le même temps le rapport sur l’inflation du pays. Pour vous aider à optimiser votre prise de position sur le marché des changes, voici les éléments que vous devez avoir en tête.

Une baisse des taux probable
La BoE s’est abstenue de tout changement en juillet en maintenant les taux directeurs à 0,5% et les achats d’actifs à 375 billions de livres sterling. Toutefois, le vote en faveur du maintien de la politique monétaire actuelle n’a pas été unanime. Gertjan Vlieghe avait, en effet, voté pour une coupe des taux de 0,25%. Le reste des membres avait également révélé que la plupart d’entres eux se préparaient à desserrer la politique en août. Même Martin Weale, l’un des membres les plus bellicistes est devenu plus accommodant ces derniers temps.
Ceci étant dit, le nouvel assouplissement est conditionné par l’absence d’une nouvelle détérioration dans le compromis entre soutien de la croissance et retour de l’inflation dans la fourchette cible. Selon un étude, 46 des 49 économistes interrogés par Reuters pensent qu’il est prudent pour la BoE de réduire les taux demain.

Autres mesures d’assouplissement possibles
La baisse des taux n’est pas le seul outil de politique monétaire à disposition de la BoE. Elle peut également relancer son programme d’achat d’actifs voire même l’étendre et inclure des classes d’actifs autres que les obligations d’Etat si besoin. Lors de la dernière réunion, diverses options d’assouplissement avaient donc été évoquées sans pour autant être précisées.
Ceci étant dit, selon l’étude menée par Reuters, 36 des 49 économistes avaient une opinion concernant le programme d’assouplissement quantitatif de la BoE et parmi ces 36 personnes, seuls 17 d’entres eux pensent que la banque centrale d’Angleterre redémarrera son programme de QE demain.


Déclassements économiques susceptibles

La plupart des indicateurs économiques disponibles reflètent les conditions économiques d’avant referendum sur le brexit. Cependant, le PMI Markit pour la période de juillet montre comment les conditions des affaires et le sentiment du marché ont évolué depuis et ce n’est visiblement pas dans le bon sens. L’indice PMI relatif à la fabrication a également chuté 48,2 contre 52,1 soit sa plus faible lecture depuis mars 2013. Le rapport souligne même que l’activité commerciale a été affectée par le référendum de juin dernier. L’indice PMI relatif à la construction a également baissé 45,9 contre 46 en raison des incertitudes économiques liées au referendum. Enfin, le PMI relatif aux services recule également de 52,3 à 47,4 toujours pour les mêmes raisons. Avec des données comme cela, un déclassement des projections économiques n’est donc pas à exclure.

Qu’est-ce que tout cela signifie pour la livre ?
Une baisse des taux ou un mouvement d’assouplissement déclencheront probablement une vente massive et rapide de livre. En revanche, si la banque centrale d’Angleterre décide de ne pas assouplir pour le moment, un rallye pourrait se produire sur la monnaie britannique.
La dernière fois, la BoE avait décidé de maintenir sa politique monétaire c’est pourquoi la livre avait progressé. Cependant, les gains avaient été rapidement effacés car la BoE a fait allusion depuis à un nouvel assouplissement pour la prochaine réunion.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *