Analyse de la paire de devises GBP/USD du 17 juillet 2012

Le dollar américain a clôturé le 16 juillet 2012 à 1.5428 face à la monnaie britannique, marquant ainsi une hausse de 0.43% par rapport à la veille.

Le dollar continue ainsi d’attirer les investisseurs, au détriment des économies européennes, suisse et britannique. Cette remontée devrait davantage s’accentuer, après l’annonce faite par la Réserve Fédérale sur l’assouplissement des taux prévus.

Au Royaume-Uni, la crise semble reprendre son souffle. En effet, la plupart des secteurs semble encore souffrir des aspects négatifs des mesures d’austérité prises et les inégalités sociales se sont accentuées à travers le pays. Les entreprises, quant à elles, restent frileuses envers les produits financiers et préfèrent se tourner vers les produits obligataires en dernier recours. Mais la publication de plusieurs statistiques anglaises et américaines au cours de cette semaine aura sans doute un impact considérable sur le taux de change. Pour l’instant, la publication des prix de l’immobilier qui a eu lieu lundi au Royaume-Uni a révélé une baisse des prix de 3.6% en moyenne dans le Royaume britannique, ce qui est dû à plusieurs facteurs comme les Jeux Olympiques qui détournent les acheteurs.

pound

Le dollar américain a clôturé le 16 juillet 2012 à 1.5428 face à la monnaie britannique, marquant ainsi une hausse de 0.43% par rapport à la veille.

Le dollar continue ainsi d’attirer les investisseurs, au détriment des économies européennes, suisse et britannique. Cette remontée devrait davantage s’accentuer, après l’annonce faite par la Réserve Fédérale sur l’assouplissement des taux prévus.

Au Royaume-Uni, la crise semble reprendre son souffle. En effet, la plupart des secteurs semble encore souffrir des aspects négatifs des mesures d’austérité prises et les inégalités sociales se sont accentuées à travers le pays. Les entreprises, quant à elles, restent frileuses envers les produits financiers et préfèrent se tourner vers les produits obligataires en dernier recours. Mais la publication de plusieurs statistiques anglaises et américaines au cours de cette semaine aura sans doute un impact considérable sur le taux de change. Pour l’instant, la publication des prix de l’immobilier qui a eu lieu lundi au Royaume-Uni a révélé une baisse des prix de 3.6% en moyenne dans le Royaume britannique, ce qui est dû à plusieurs facteurs comme les Jeux Olympiques qui détournent les acheteurs.

Du côté de l’analyse, les moyennes mobiles simples et exponentielles de 5, 10, 20 et 50 séances, situées entre 1.5559 et 1.5636 confirment la présence d’une tendance haussière. Le RSI (14), stabilisé autour de 56.654 en fin de journée, n’annonce aucune information particulière sur la prise de décision et de stratégie. A l’inverse, le STOCHRSI (14), calculé à partir des indicateurs RSI et stochastique, atteint la valeur maximale (100) au cours de la séance, marquant ainsi une zone de sur-achat. Il faut cependant rester prudent sur les signaux annoncés par cet indicateur où les faux signaux sont plus nombreux que ceux liés à l’indicateur RSI. Enfin, une fin de tendance est possible, avec l’apparition d’un rebond depuis 1.5411 jusqu’à 1.5499. Après cela, il se pourrait que le cours évolue à la baisse.

Une projection autour de 1.5378 est attendue au cours des jours à venir. Néanmoins, il faut attendre la publication des statistiques américaines (l’inflation aux Etats-Unis le 17 juillet) et des statistiques anglaises (en particulier les ventes au détail et les prix à la consommation) qui joueront sans doute un rôle décisif sur l’évolution de cette paire de devises.

 

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie