Press "Enter" to skip to content

Analyse EURUSD du 2 novembre 2011

Bien qu’en hausse par rapport à son cours d’ouverture, qui était de 1.3654, la monnaie unique européenne est très loin des niveaux atteints en fin de semaine dernière, évoluant à 10h40 à 1.3793, dans un trend haussier qui reste fragile et dont l’issue dépendra des réunions des prochains jours. Comme noté par de nombreux observateurs, la paire suit une tendance haussière, dans la foulée des principaux indices européens.
 

Scénario EURUSD du jour:
 

Du point de vue de l’analyse graphique, le cross EURUSD devrait contenir sa chute dans les prochaines vingt quatre heures grâce à la zone 1.3721. Tout dépendra pour la suite des décisions prises par les leaders du G20 concernant la crise en Grèce, qui a refait brutalement surface lundi, à la faveur de l’annonce par le Premier ministre grec de sa volonté d’organiser un référendum populaire sur l’accord de mercredi dernier. Si la situation réussit à se stabiliser, ce qui nous paraît envisageable, l’EURUSD devrait retrouver d’ici à la fin de la semaine le niveau de 1.40.
 
Selon nous, la réaction des marchés a été disproportionnée par rapport à l’annonce du gouvernement grec donc une phase de retour à l’appétit au risque devrait suivre.
Dans l’immédiat, les marchés vont surtout évoluer au gré des réunions et sommets. Aujourd’hui, rappelons que le couple franco-allemand doit s’entretenir avec des responsables de l’UE et du FMI afin de discuter de la Grèce, avant une rencontre dans la soirée avec le Premier ministre Papandréou, dont le gouvernement pourrait chuter prochainement.
 
Au menu de l’actualité Forex du jour, la réunion aussi de crise en Italie qui doit se dérouler cet après-midi, à 14h GMT, sous l’égide du ministre de l’Economie et des Finances, Giulio Tremonti.
 

Les indicateurs macroéconomiques EURUSD du jour:
 

Sur le plan macroéconomique, plusieurs indicateurs ont été publiés aujourd’hui, sans réel impact jusque’à présent sur le cross majeur du Forex. Ainsi, selon Markit, la contraction de l’activité du secteur manufacturier français s’est poursuivie en octobre, avec un indice PMI à 48.5, mais en légère hausse par rapport à septembre (48.2). Schéma quasi-identique au niveau de la zone euro puisque l’indice PMI des directeurs d’achats s’est contracté pour le troisième mois consécutif, à 47.1 en octobre, contre 47.3 en estimation flash. Le sous-indice de la production a aussi plongé, de 49.6 à 46.6.
 
Seule bonne nouvelle, qui contraste avec les chiffres de l’emploi et du chômage de lundi, le chômage brut est en repli en Allemagne, s’établissant à un plus bas depuis 20 ans à 6.5% soit 2.373 millions de chômeurs. Cet indicateur a certainement joué dans la remontée de l’euro en ce milieu de matinée, du fait du poids économique de l’Allemagne.
 
Pour le reste de la séance, il faudra porter une attention à deux évènements américains majeurs dont la portée pourrait être diminuée en raison des raisons du jour, à savoir l’enquête ADP sur l’emploi à 14h15 et l’annonce des taux de la banque centrale américaine, à 19h15. La désormais traditionnelle conférence de presse de Ben Bernanke sera également prisée en soirée.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *