Press "Enter" to skip to content

Analyse technique euro/dollar pour la fin de la semaine

La situation à Chypre a continué d’influencer fortement à la baisse depuis le début de la semaine la paire euro/dollar avec même un plus bas à 1.2751 hier.

Après ce plus bas niveau depuis près de quatre mois, la devise a connu un rebond grâce à de bonnes statistiques allemandes et à un certain calme à Chypre avec la réouverture des banques.

Techniquement, l’euro est inscrit dans une phase de rebond aujourd’hui avec une hausse depuis l’ouverture de 0.36% à 1.2825.

Un mouvement haussier au-dessus de la résistance à court terme à 1.2843 pourrait permettre à l’euro de poursuivre son rebond en direction du haut du canal haussier à 1.3014. En revanche, en cas de repli baissier sur cette paire, une baisse sous le niveau de Fibonacci à 38.2%, qui correspond à 1.2716, pourrait conduire la paire de devises à renouer avec 1.2614 qui équivaut au retracement de Fibonacci à 50%.

Ce repli pourrait être précipité par l’impossibilité du leader de centre-gauche Pier Luigi Bersan à former un gouvernement de coalition en Italie, ce qui ouvrirait la voie à de nouvelles élections. On a pu noter hier notamment une forte tension sur les taux obligataires de l’Italie lors de son adjudication à cinq et à dix ans qui fut marquée par une faible demande pour les deux échéances.

A moyen terme, la situation à Chypre risque également de pousser l’euro dans ses retranchements. En effet, les restrictions sur les mouvements de capitaux devraient commencer à être allégé d’ici sept jours selon la banque centrale chypriote. C’est à ce moment-là qu’on pourrait assister à une forme de panique bancaire puisque les détenteurs étrangers de comptes à Chypre pourraient être tenté de sortir leurs capitaux massivement du pays. De fait, il n’est pas exclu que Chypre annonce le prolongement des contrôles sur les capitaux, ce qui pourrait accentuer la baisse de l’euro. On a en effet pu noter ces dernières séances que les investisseurs ont sanctionné ces mesures.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *