Press "Enter" to skip to content

Analyse technique Forex EURJPY du 6 octobre 2011

A 10h, heure de Paris, le cross EURJPY s’affichait à 102.33, soit légèrement en baisse par rapport à son niveau d’ouverture à 102.45. Le yen a été peu bousculé par la Bourse de Tokyo qui a terminé la séance d’aujourd’hui en hausse de 1.66% avec un indice Nikkei 225 qui a gagné 139.04 points.
Scénario EURJPY du jour:
Pour la séance en cours, l’évolution de la paire devrait être relativement modérée et surtout refléter les évolutions de la séance passée, avec une bande de fluctuation comprise entre 101.62 et 102.71, avec tendance plutôt baissière pour le cross.
Selon l’analyse technique, l’EURJPY devrait peu évoluer sur une base mensuelle, et se rapprocher en fait du niveau de 101.60. Peu de fluctuations sont donc à prévoir pour les semaines à venir. Par la suite, ce sera certainement, dans les six mois à venir une appréciation vers 104.10, un niveau qui s’il est avéré, sera décidément très loin des plus hauts de cette année. Rappelons que le cross EURJPY a évolué, sur un an, dans une bande de fluctuation comprise entre 101.11 et 123.28.
Données macroéconomiques du jour:
Le marché japonais étant désormais, c’est l’Europe, et plus tard, les Etats-Unis qui vont influer sur le cross. Au niveau des indicateurs de la journée, la réunion de la BCE devrait avoir relativement peu d’impact, à moins que Jean Claude Trichet ne décide de tirer sa révérence en tenant des propos prompts à faire bouger les marchés financiers. La conférence de presse du chef de la BCE sera donc, dans tous les cas, à surveiller de très près car, par le passé, elle a souvent orienté la fin de séance.
Point sur les fondamentaux
La stabilité du yen et la bonne tenue de Tokyo ont été les conséquences directes des propos de la chancelière Merkel qui a finalement jugé “justifié” de recapitaliser les banques européennes qui en ont besoin, soulignant que son pays était prêt à le faire “si nécessaire”. Des rumeurs de nouveaux tests de résistance bancaire ont d’ailleurs été propagées par le Financial Times.
Réagissant aux propos de la dirigeante allemande, Michael Kemmer, patron de l’association bancaire allemande, a affirmé que le secteur outre-Rhin n’a pas pour le moment d’insuffisance grave en fonds propres.
La réaction de Berlin s’est faite dans la foulée des propos du commissaire européen Rehn qui avait affirmé auparavant que les dirigeants de la zone euro envisagent un plan coordonné pour renflouer les établissements bancaires. Cependant, sans l’aval explicite de l’Allemagne, première puissance économique du Vieux-Continent, un tel plan ne pourrait pas voir le jour.
Les propos d’Angela Merkel ont donc rassuré très fortement les marchés financiers ce qui explique notamment le manque de mouvements sur la paire EURJPY. Les investisseurs sont plutôt attentistes, sachant qu’au cours des derniers mois, ils ont été déçu plus d’une fois par les européens.
A 10h, heure de Paris, le cross EURJPY s’affichait à 102.33, soit légèrement en baisse par rapport à son niveau d’ouverture à 102.45. Le yen a été peu bousculé par la Bourse de Tokyo qui a terminé la séance d’aujourd’hui en hausse de 1.66% avec un indice Nikkei 225 qui a gagné 139.04 points.

Scénario EURJPY du jour:

Pour la séance en cours, l’évolution de la paire devrait être relativement modérée et surtout refléter les évolutions de la séance passée, avec une bande de fluctuation comprise entre 101.62 et 102.71, avec tendance plutôt baissière pour le cross.
Selon l’analyse technique, l’EURJPY devrait peu évoluer sur une base mensuelle, et se rapprocher en fait du niveau de 101.60. Peu de fluctuations sont donc à prévoir pour les semaines à venir. Par la suite, ce sera certainement, dans les six mois à venir une appréciation vers 104.10, un niveau qui s’il est avéré, sera décidément très loin des plus hauts de cette année.

Rappelons que le cross EURJPY a évolué, sur un an, dans une bande de fluctuation comprise entre 101.11 et 123.28.

Données macroéconomiques du jour:

Le marché japonais étant désormais, c’est l’Europe, et plus tard, les Etats-Unis qui vont influer sur le cross. Au niveau des indicateurs de la journée, la réunion de la BCE devrait avoir relativement peu d’impact, à moins que Jean Claude Trichet ne décide de tirer sa révérence en tenant des propos prompts à faire bouger les marchés financiers. La conférence de presse du chef de la BCE sera donc, dans tous les cas, à surveiller de très près car, par le passé, elle a souvent orienté la fin de séance.

Point sur les fondamentaux

La stabilité du yen et la bonne tenue de Tokyo ont été les conséquences directes des propos de la chancelière Merkel qui a finalement jugé “justifié” de recapitaliser les banques européennes qui en ont besoin, soulignant que son pays était prêt à le faire “si nécessaire“. Des rumeurs de nouveaux tests de résistance bancaire ont d’ailleurs été propagées par le Financial Times.
Réagissant aux propos de la dirigeante allemande, Michael Kemmer, patron de l’association bancaire allemande, a affirmé que le secteur outre-Rhin n’a pas pour le moment d’insuffisance grave en fonds propres.
La réaction de Berlin s’est faite dans la foulée des propos du commissaire européen Rehn qui avait affirmé auparavant que les dirigeants de la zone euro envisagent un plan coordonné pour renflouer les établissements bancaires. Cependant, sans l’aval explicite de l’Allemagne, première puissance économique du Vieux-Continent, un tel plan ne pourrait pas voir le jour.
Les propos d’Angela Merkel ont donc rassuré très fortement les marchés financiers ce qui explique notamment le manque de mouvements sur la paire EURJPY. Les investisseurs sont plutôt attentistes, sachant qu’au cours des derniers mois, ils ont été déçu plus d’une fois par les européens.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *