Press "Enter" to skip to content

Appétit pour le risque des traders du forex

Cette première séance de la semaine s’est ouverte sur une note plutôt positive. En effet, des indicateurs publiés en Chine et dans la zone euro ont laissé entendre que la sortie de crise est sur les rails, renforçant ainsi l’appétit pour le risque des investisseurs du marché des changes, au détriment du dollar. Ainsi, la monnaie unique européenne a atteint aujourd’hui son plus haut niveau depuis le début de l’année face au dollar, grimpant au dessus de 1,42 dollar.

Le premier signe encourageant de la journée fut la publication d’une nouvelle hausse en mai de la production manufacturière en Chine. Similairement, l’indice PMI de la zone euro s’est affiché en forte hausse au mois de mai, nettement plus que les analystes ne l’avaient prévu.

Dans ce contexte, les investisseurs du marché des devises s’attendent à ce que la Banque Centrale Européenne laisse son principal taux directeur inchangé, à 1%, dévoilant au passage le détail des mesures non conventionnelles destinées à soutenir la reprise économique.

Attendus jeudi, les chiffres du chômage aux Etats-Unis pourraient soit renforcer la hausse de la monnaie unique européenne soit inverser la tendance. Les traders devront par conséquent rester très attentifs à cet indicateur clé avant de prendre position sur le marché des changes.

D’ici là, la monnaie unique européenne ainsi que les autres devises, notamment la livre sterling et le real brésilien, devraient profiter du climat d’optimisme qui prédomine sur le marché des changes. Les investisseurs délaissent les valeurs refuge, contribuant à la baisse des derniers jours du dollar et du yen sur le marché des devises.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *