Press "Enter" to skip to content

Brokers : Nouvelle réglementation de la NFA

A partir du 31 juillet prochain, la NFA (National Futures Association), l’organisme de régulation américain, va mettre en oeuvre une nouvelle réglementation s’appliquant aux brokers américains. Avec la crise des subprimes, un besoin de davantage de régulation s’est fait sentir au niveau des marchés. Le gouvernement américain est d’ailleurs dans une démarche visant à réglementer beaucoup plus strictement les activités sur les places financières mondiales.

Suivant cette tendance, la NFA a tenu depuis quelques mois à remettre à plat les règles du trading sur le marché des changes. Trois mesures figurent sur l’agenda de l’organisme de régulation : l’interdiction du hedging, c’est à dire d’avoir une position achat et une position vente sur une même paire de devises, la réglementation stricte des stop and limit orders et, enfin la limitation de l’effet de levier. Cette nouvelle réglementation a fait beaucoup de bruit, notamment sur les forums, où un peu tout et n’importe quoi a été dit. En fait, la nouvelle réglementation qui va être appliquée à partir du 31 juillet ne concerne, pour l’instant, que les stop and limit orders et le hedging. Pour l’instant, la NFA n’a pas fixé d’agenda pour la limitation de l’effet de levier mais, d’après plusieurs blogs dédiés au forex, l’objectif serait de limiter l’effet de levier à 1:100 ce qui aurait en fait l’avantage d’éviter aux traders des pertes énormes causés par un effet de levier trop élevé.

Etant les inquiétudes, parfois injustifiées, soulevées par cette nouvelle réglementation, les brokers se sont évertués depuis quelques semaines à rassurer leurs clients. Certains essaient d’ailleurs de contourner le problème soulevé par cette nouvelle réglementation en envoyant leurs clients dans leurs filiales à l’étranger, mais de tels cas sont heureusement marginaux pour l’instant. La plupart des brokers concernés font valoir de leur conformité avec la nouvelle réglementation, soulignant au passage que les conditions de trading ne seront pas fondamentalement changées. Ainsi, tour à tour, les brokers concernés ont publié des communiqués de presse. Le 3 juillet dernier, le broker GFT a notamment affirmé à ses clients que sa plateforme de trading est en parfaite conformité avec les exigences de la NFA. De même, le broker FXCM a tenté de rassurer ses clients traders en annonçant respecter déjà la réglementation 2-43 (b) de la NFA.

En fait, contrairement à ce qui a pu être dit sur certains forums, les stop and limit orders ne sont pas interdits, étant des outils indispensables du money management, mais sont étroitement réglementés afin d’éviter notamment le hedging. La nouvelle réglementation précise qu’un ordre qui est exécuté « First in, First out » oblige à ce que la position qui a été ouverte la première soit la première à être fermé en cas de positions multiples sur une même paire de devises. L’objectif est ainsi d’éviter le hedging. Pour échapper à une telle interdiction, des solutions existente, notamment l’ouverture d’un deuxième compte de trading.

La nouvelle réglementation de la NFA a été, certainement à maints égards, critiquée injustement et trop rapidement. En effet, l’objectif est surtout de mieux réglementer le marché et d’éviter aux traders des pertes énormes. L’une des conséquences directes de cette nouvelle réglementation est probablement une professionnalisation des intervenants sur le marché des changes, professionnalisation qui devrait considérablement s’accentuer avec la limitation de l’effet de levier.

Pour l’instant, bien que les pays européens cherchent à mieux réglementer les marchés financiers par de multiples projets et lois, le marché des devises a été tenu à l’écart d’un tel mouvement.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *