Press "Enter" to skip to content

Carney suivra ses prédécesseurs dans la définition de son plan stratégique

Le gouverneur de la banque centrale d’Angleterre dévoilera demain les résultats de l’examen McKinsy & Co (société conseil auprès des entreprises et des institutions les plus influentes du monde) qu’il a demandé. Rappelons que les prédécesseurs et chanceliers du Royaume-Uni s’appuyaient également sur cet examen pour énoncer leurs visions de l’économie.

Le gouverneur Carney s’exprimera à l’occasion de l’ « Annual Mais Lecture » dans le quartier financier de Londres, un événement auquel se prête l’ensemble des gouverneurs de la BoE depuis plus de 30 ans et qui offre aux ministres des financent la possibilité d’exposer leurs ambitions pour les marchés et l’économie britannique. Carney devrait profiter de l’occasion pour annoncer les prochaines étapes de la refonte de l’institution qu’il a entamé.

Carney qui a tout juste 49 ans est le premier étranger à diriger la banque centrale d’Angleterre, rappelons qu’il est, en effet, de nationalité canadienne. Dès sa prise de fonction l’année dernière, il a révisé la politique monétaire anglaise en incluant des consultants américains afin d’aider les prises de décision relatives à la stratégie de l’institution sur le long terme. La refonte qu’il entreprend doit également servir à défendre la réputation de la BoE qui s’est empêtrée récemment dans des scandales monétaires.

La conférence est devenue au fil des années un événement majeur pour les décideurs politiques depuis son instauration par le gouverneur Gordon Richardson en 1978. Ainsi, en 2010, alors qu’il était ministre des finances de l’opposition, Georges Osborne avait utilisé cette tribune pour énoncer les détails de ses propositions de réduction du déficit avant les élections générales de cette année-là.

Carney a fait de l’examen stratégique l’une de ses priorités quand il est arrivé à la tête de la banque centrale britannique. Pour ce dernier, il guide indéniablement les décisions d’investissement, les méthodes de travail et la répartition du temps et des ressources. Le gouverneur de la BoE qui a également demandé à l’entreprise Deloitte d’examiner les coûts de l’institution a annoncé jusqu’à 100 suppressions d’emplois en janvier. L’heure est donc à l’optimisation.

La conférence prévue demain à 17h45 sera l’occasion pour Carney de réaffirmer la série de mesures à venir qui visent à renforcer certains changements culturels positifs qui ont eu lieu dans l’établissement. L’objectif poursuivi par le gouverneur de la banque anglaise est de rendre l’institution plus ouverte et plus responsable.

Cette conférence « Annual Mais Lecture » offrira donc la possibilité à Carney d’exposer sa façon de voir l’économie britannique aujourd’hui et pour l’avenir. Rappelons que le gouverneur a décidé de maintenir un certain attentisme concernant la relève attendue des taux d’intérêt, le marché des changes ne devraient donc pas connaitre de remous phénoménaux en l’absence de changements majeurs.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *