Press "Enter" to skip to content

Ce qu’il fallait retenir de la déclaration de novembre de la BCE

Vous vous demandez pourquoi l’EUR-USD a chuté de manière impressionnante sur le forex alors que le gouverneur Draghi n’a rien annoncé de particulier lors de la déclaration de novembre de la BCE. Nous vous donnons dans cet article les trois raisons de la réaction de la monnaie européenne.

Draghi confirme la solidarité de la BCE
Des rumeurs affirment que la BCE se désagrège quand il s’agit de prendre des décisions politiques. Rappelons que le gouverneur a récemment été accusé d’être « secret » lors de la mise en place de la politique d’assouplissement monétaire. Et bien ce dernier a tenu à remettre les pendules à l’heure en réaffirmant l’unanimité des responsables de la BCE concernant le stimulus supplémentaire prévu.
En dehors du fait de restaurer la crédibilité de la BCE, les commentaires de Draghi sur la solidarité de la banque centrale ont permis de convaincre la plupart des traders du forex concernant les futurs ajustements monétaires. Il a également jeté de l’eau froide sur les spéculations relatives à un clivage entre les pays du nord et ceux du sud de l’Union européenne.

Une BCE ouverte à plus de relance si nécessaire
L’ouverture de la BCE à un stimulus supplémentaire n’est plus une surprise et le fait que le gouverneur souligne la faiblesse actuelle de l’inflation dans la région n’est qu’une confirmation que les changements sont à venir. Rappelons que l’inflation se situe à 0,4% alors que les objectifs de la BCE sont à 2%. Draghi a d’ailleurs indiqué que la BCE et « l’Eurosystem committees » préparaient déjà le terrain d’un potentiel QE.


Draghi évoque le bilan

Ce qui a donné plus de poids à l’assouplissement de la BCE c’est incontestablement la mention de Draghi relative aux objectifs de bilan émise lors de sa dernière déclaration. Alors qu’auparavant il évoquait de vagues indices quant à la taille et à la portée de l’assouplissement mis en place, il a révélé cette fois-ci que les objectifs étaient de revenir à un bilan semblable à celui de 2012. Cela signifie que la banque pourrait injecter 1 milliard d’euros dans le système en imprimant davantage de billets ou en achetant de la dette.

A l’heure actuelle, Draghi n’a pas encore précisé le type de mesure qu’il prendra pour consolider le bilan de la BCE mais les acteurs du marché des changes sont déjà en pleine effervescence ! Même s’il est resté flou, ce dernier a bien souligné le fait qu’une nouvelle série de mesure était à venir. Une aubaine pour les traders.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *