Press "Enter" to skip to content

Cherté du yen et situation de l’eurozone au menu du marché japonais

Progression de la monnaie unique face au yen ce matin, mais la paire euro/yen restait toujours en-dessous du niveau de 100 yens qui est considéré comme crucial par les autorités monétaires japonaises. La hausse de l’euro intervient alors que la situation économique dans l’eurozone se dégrade de jour en jour. On pourra donc certainement mettre la légère progression de l’euro de ce matin sur le compte d’un rebond technique.

Les mauvaises nouvelles sont très inquiétuantes pour l’Union monétaire. En effet, l’agence d’évaluation financière Moody’s a abaissé de trois crans la note d’endettement à long terme de l’Espagne, le ramenant ainsi à « Baa3 » et se rapprochant de la catégorie spéculative. Selon l’agence, l’aide accordée à l’Espagne ne fera qu’accroitre le poids de la dette qui pèse déjà sur le pays. Elle a également tenu à préciser que l’Espagne restait sous examen au moins pendant trois mois et qu’un nouvel abaissement à cette issue n’était pas à exclure. Cependant, le marché, qui s’attendait quelque peu à cet abaissement de la note espagnole n’a pas vraiment réagi, ainsi le cours de l’euro est resté assez stable.

La note de Chypre, dont l’économie est très dépendant de la Grèce, a elle aussi était abaissée de deux crans, ramenant ainsi le pays à « Ba3 » et l’enfonçant dans la catégorie spéculative.

Cependant, à quatre jours des élections, les inquiétudes des investisseurs sont plutôt portées sur la Grèce dont ils craignent une sortie de la zone euro si la gauche radicale grecque en sortait victorieuse. Le président français, François Hollande, a d’ailleurs tenu à rappeler à Athènes qu’un non respect de ses engagements ne pourrait avoir d’autre issue qu’une sortie de la zone euro avec des conséquences désastreuses.

Les cambistes ont toutefois bon espoir que les banques centrales internationales interviennent de manière coordonnées pour limiter les dégâts dans la foulée du résultat des législatives grecques.

Du coté du Japon, l’annonce de la dégradation de la note espagnole et les publications des statistiques aux Etats-Unis ont joués de manière négative sur les marchés. Les investisseurs sont dans l’attente de la réunion du comité de politique monétaire de la Banque du Japon qui doit se tenir ce jeudi et ce vendredi et de laquelle pourrait résulter un assouplissement monétaire. Dans l’attente des conclusions de cette réunion, les investisseurs hésitent à se positionner sur le marché ce qui a entrainé une baisse des transactions. De plus, les résultats des élections en Grèce sont aussi vivement attendus.

La situation en Europe et la cherté du yen sont les deux principaux problèmes qui inquiètent les marchés japonais en ce moment.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *