Press "Enter" to skip to content

Comment appréhender les principales paires de devises en décembre?

Pour ainsi dire, il ne reste plus que deux semaines de trading sur le marché des changes avant la fin de l’année et, déjà, on constate une forte baisse des volumes, puisque la plupart des traders commence à limiter sa prise de risque et à se retirer du marché.

Pour ceux qui espèrent encore faire quelques gains avant de clôturer l’année 2013, il y a quelques conseils qu’on peut retirer des tendances passées pour mieux appréhender les principales paires de devises en décembre.

1. Les devises matières premières ont tendance à stagner en décembre

A l’exception de la période de la crise des subprimes, les devises matières premières ont tendance à stagner en décembre. C’est-à-dire q’on pourrait voir les paires AUDUSD, NZDUSD et USDCAD finir par évoluer en range, avec une évolution sur le mois qui pourrait être limitée à seulement quelques centaines de pips. A moins que les hedge funds décident de se précipiter sur ces cross ou que des nouvelles prenant à revers le marché proviennent de Chine, il y a donc peu d’opportunités de gains sur ces monnaies. Il est préférable d’encaisser ses gains ou de prendre ses pertes dès maintenant car il sera difficile de se refaire dans l’immédiat.

2. Baisse du GBPUSD

D’un point de vue historique, la paire GBPUSD a tendance à s’affaiblir en décembre. Il n’existe pas d’explication rationnelle à cela mais c’est un mouvement qu’on constate habituellement. Pour ceux qui envisagent de trader la livre sterling, ce sera une donnée à prendre en considération et à confronter aux indications de l’analyse technique intraday.

3. L’intérêt de penser aux corrélations sur le forex

En décembre, la volatilité étant faible, il faut parfois envisager de nouvelles stratégies de trading si on envisage de rester sur le marché. Cela peut passer notamment par la prise en considération des corrélations entre les devises. Ainsi, on peut maximiser ses prises de position, dans le meilleur des cas, maximiser les profits. Parmi les principales corrélations à prendre en compte celle entre l’EURUSD et le Dollar Index. La corrélation dans ce cas est positive ce qui signifie que les deux actifs évoluent dans le même sens. A l’inverse, on constate une corrélation négative entre l’EURUSD et l’USDCHF habituellement.

Bien-sûr, il s’agit de tendances historiques. Tout est question, comme c’est souvent le cas sur le forex, de probabilités. Il faudra donc rester attentif aux apports de l’analyse technique et à tout bouleversement au niveau des nouvelles économiques. Mais, sauf surprise, c’est un mois plutôt calme qui commence.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *