Press "Enter" to skip to content

Comment la corrélation des devises s’opère-t-elle en période de crise?

La corrélation des devises a toujours été un sujet plus que passionnant pour les cambistes et elle est souvent utilisée comme technique pour anticiper l’évolution des cours et prendre, par exemple, position, sur des monnaies qui suivent des trajectoires similaires sur le marché.
 
La corrélation entre les indices et les devises a depuis longtemps été mise en évidence, notamment entre le S&P 500 et l’euro, corrélation qui selon les dernières études est de plus en plus forte, principalement en raison de la crise. Cependant, entre les devises, le sujet est moins connu des investisseurs.
 
Pour calculer la corrélation, les cambistes utilisent des graphiques mettant en évidence les corrélations quotidiennes entre deux devises sur une base de 30 et de 60 jours.
C’est ce que notre équipe a fait pour quelques contreparties de l’euro, en l’occurrence le yen, le real brésilien et le forint hongrois.
 
Plus la corrélation est élevé et positive, plus les monnaies se déplacent de la même manière. Si la corrélation est forte et négative, les monnaies vont dans le sens inverse. Et si la corrélation est faible, les monnaies ne se déplacent pas de la même manière.
 
Résultats.
 

Une corrélation réduite entre l’euro et le yen en période de crise
 

Avant la crise financière de 2007/2008, la corrélation entre l’euro et le yen était assez élevée, souvent dans la zone 0.70-0.80. Maintenant, la corrélation sur 60 jours est seulement proche de 0.30, après un plus haut mi-septembre à 0.42. La faiblesse de la corrélation actuelle s’explique par le repli général des investisseurs sur les valeurs refuge en période de crise, le yen en faisant partie évidemment. La devise nippone est toujours autant privilégiée par les cambistes en période d’inquiétudes économiques, même si la BoJ n’hésite pas à intervenir sur le marché monétaire pour limiter l’appréciation de la devise. Cependant, ces interventions visent surtout le dollar et non l’euro.
 

Une corrélation stable entre l’euro et le real brésilien
 

Le real brésilien est l’une des devises émergentes qui provoque le plus l’attrait des cambistes, c’est pourquoi il nous a paru pertinent d’étudier sa corrélation à l’euro. En fait, il apparait que le real est autant corrélé à l’euro que ne l’est la livre sterling à la monnaie unique. Sur les 60 derniers jours, la corrélation s’établit à 0.67, contre un plus haut atteint fin juillet à 0.81. Sur une base de 30 jours, le niveau est presque identique. Les deux devises suivent donc une trajectoire assez identique sur le marché des changes.
 

Le forint hongrois, l’un des devises émergentes les plus corrélées à l’euro
 

Parmi les devises émergentes qui ont la corrélation la plus forte à l’euro, nous avons constaté que c’est le forint hongrois qui est en haut du podium. La devise de Hongrie, qui est particulièrement faible, évoluant autour du niveau de 300 face à l’euro, a une très forte corrélation qui, sur une base de 60 jours, atteint 0.89, et sur une base de 30 jours jusqu’à 0.90. La corrélation entre les deux monnaies a toujours été très forte au cours des dernières années, et elle n’est pas due à la crise. Ainsi, en 2005, la corrélation était de 0.98, ce qui implique une évolution quasi identique des deux monnaies sur le Forex.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *