Press "Enter" to skip to content

Compte-rendu de la réunion de la RBA du mois de juillet

Amis traders du marché des changes, si vous avez raté le compte-rendu de la réunion de la banque centrale d’Australie d’hier, voici un résumé des points à retenir.

Croissance du PIB modérée au 2ème trimestre
La RBA a averti que les données d’ores et déjà disponibles pour le deuxième trimestre pointaient vers davantage de modération qu’au premier trimestre. Le ralentissement de la croissance du PIB reposerait sur la baisse des exportations nettes (diminution du volume d’exportation de minerai de fer) et les signaux mixtes enregistrés par la consommation (chiffres des ventes au détail positifs puis négatifs).

Marché du logement
Lors de notre précédent article relatif à la dernière déclaration de la RBA, nous constations que cette dernière semblait inquiète du marché du logement. Ce qui préoccupe toujours la banque centrale d’Australie c’est que l’offre de logement progresse alors que la demande montre des signes d’affaiblissement et cela crée un déséquilibre. Elle a d’ailleurs déjà mis en œuvre des mesures visant à freiner la demande des investisseurs étrangers pour des logements neufs et elle pourrait encore le faire.


Jawboning

La RBA a dit que dans l’économie domestique, la transition de l’activité économique visant à moins reposer sur les secteurs relatifs aux ressources naturelles était bien avancée, que les faibles taux d’intérêt pratiqués continuaient de soutenir les dépenses de consommation et que le taux de change bas aidait le secteur marchand de l’économie. Les responsables de la banque centrale australienne ont également noté qu’une plus grande appréciation du dollar AUD pourrait compliquer les ajustements économiques nécessaires. En d’autres termes, pour la RBA, un dollar australien plus fort rendrait la transition évoquée précédemment plus difficile, c’est pour cela qu’elle préfère le garder plus faible.

Une RBA ouverte à d’autres mouvements
La RBA a déclaré qu’elle était prête à faire des ajustements de politique monétaire si cela était approprié. Elle semble donc ouverte à de nouvelles baisses de taux d’intérêt. Les données spécifiques pouvant convaincre les responsables de la banque centrale d’Australie d’agir sont les pressions inflationnistes, le développement du marché du travail et celui du logement.

Sur le marché des changes, le dollar australien n’était pas au mieux à cause notamment de la chute des prix du minerai de fer et la dernière déclaration de la RBA n’a rien arrangé car il plane, désormais, à nouveau des attentes de baisses de taux.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *