Press "Enter" to skip to content

Compte-rendu du FOMC : 5 signes qui montrent que la relève des taux sera retardée

La fed est sensée relever ses taux d’intérêt en septembre, cependant, la dernière déclaration des décideurs du FOMC semble suggérer que cette hausse sera retardée à décembre voire au début 2016. Si vous avez raté la dernière allocution, voici un petit compte-rendu qui vous aidera sans doute à comprendre les prochains mouvements du dollar USD sur le forex.

Des responsables de la fed inquiets à propos de la Grèce
Selon les membres du FOMC, si la Grèce et ses créanciers ne résolvent pas leurs différents cela peut entrainer de fortes perturbations sur les marchés financiers de la zone euro et même s’étendre aux Etats-Unis. Depuis cette déclaration, la situation a nettement empiré. La Grèce s’est, en effet, mise en défaut de paiement vis à vis du FMI, elle a rejeté le nouveau plan de sauvetage lors du référendum national, on contrôle désormais ses capitaux et l’ultimatum de l’UE touche à sa fin.
De ce fait, l’humeur devrait être plus sombre lors de la prochaine réunion et les responsables seront sans doute moins enclins à relever les taux d’intérêt pour le moment.

L’effondrement du marché boursier chinois pas encore pris en compte
Lors de la dernière réunion du FOMC, on ignorait encore la crise du marché boursier chinois. Les données connues étaient alors relativement bonnes.
La façon dont les fonctionnaires chinois seront en mesure d’empêcher une nouvelle panique du marché pourrait constituer une autre raison du retardement du serrage de politique monétaire. Après tout, la Chine reste la deuxième économie du monde. Une crise financière dans le pays aurait donc de fortes répercussions sur le reste du globe.


Certains décideurs inquiets de relever les taux si tôt

Outre les risques liés au problème de la dette grecque et de la Chine, l’économie américaine pourrait rencontrer quelques défis dans les semaines à venir. Certains membres du FOMC ont donc mis en garde contre une décision prématurée d’augmenter les taux d’intérêt car les conditions économiques ne sont pas encore réunies.
En particulier, plusieurs membres ne sont pas impressionnés par les tendances du marché du travail même si le rapport NFP de mai était assez positif. Certains membres ont même rajouté que la performance économique plus faible que prévu pour le premier trimestre pourrait peser sur la production et l’embauche dans les prochains mois.

Un FOMC en atteinte de données plus favorables
Avec ce que j’ai mentionné ci-dessus, les responsables de la politique seraient enclins à attendre plus de données économiques avant d’appuyer sur le bouton de la hausse des taux. De nombreux participants ont souligné qu’ils auraient besoin de renseignements supplémentaires indiquant que la croissance se renforce, que les conditions du marché du travail s’améliorent et que l’inflation a atteint le niveau cible du comité. Ces derniers devraient donc, comme à leur habitude, procéder réunion par réunion.

Des traders qui devront attendre une « note de mise en œuvre »
Les membres du FOMC ont également décidé de donner aux observateurs du marché des changes, de meilleurs indices concernant les futurs ajustements de politique monétaire lors de leurs prochaines publications. Ils ont de ce fait pensé à mettre en place une « note de mise en œuvre » qui contiendrait plus de détails sur les mesures spécifiques à mettre en œuvre. Cette note couvrirait les détails opérationnels concernant les réglages des outils politiques et les changements dans les taux. Il y a donc désormais quelque chose à espérer de la prochaine réunion !

Pour conclure, vous l’aurez compris, il convient d’accepter que la probabilité pour la fed augmente ses taux d’intérêt en septembre soit extrêmement faible.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *