Press "Enter" to skip to content

Conséquences des troubles en Ukraine sur le rouble

Le rouble a baissé à son plus bas niveau en trois semaines après que la Russie et les Etats-Unis ont blâmé les troubles politiques en Ukraine. Les obligations ont également chuté sous les menaces de sanctions économiques de l’Union européenne.

La monnaie a perdu 0,7% clôturant  à 42,1508 à 18 heures à Moscou. Il s’agit de son plus bas niveau depuis le 24 Mars. L’indice Micex a reculé de 1,3% à 1,344.86 à la clôture, son niveau le plus faible ce mois. Le rendement des obligations du gouvernement russe a également grimpé de 13 points.

Les ministres des affaires étrangères de l’UE, réunis hier au Luxembourg, se sont déclarés prêts  pour une troisième série de sanction, incluant des mesures économiques, si les séparatistes armés dans l’est de l’Ukraine continuent d’ignorer les demandes de libération des bâtiments officiels qu’ils occupent. Les tensions du weekend end ont au moins provoqué la mort d’un militaire ce qui a engendré une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité des Nations Unies.


Selon l’économiste russe Dimitry Polevoy, l’escalade de la violence en Ukraine entraine une chute inexorable du rouble car les investisseurs craignent d’éventuelles nouvelles sanctions à venir voir même un risque de guerre civile. L’Union européenne a en effet blacklisté 51 personnalités politiques et militaires russes et ukrainiennes et s’interroge désormais sur la manière d’infliger des peines sévères sans pour autant nuire à son économie encore fragile. Il ne faudrait pas, en effet, que les sanctions entrainent la rupture des livraisons de gaz et de pétrole russe vers l’Europe. Rappelons que les Etats-Unis avaient également sanctionné certains fonctionnaires à la suite de l’annexion de la région de Crimée par la Russie le mois dernier.

Conséquences sur le forex
Sur le marché des changes, le rouble s’est affaibli de 0,9% à 35,9660 pour un dollar, prolongeant sa perte cette année à 8,5%, la plus forte baisse parmi les 24 devises des pays en développement après le peso argentin.
Notons que les données économiques de la semaine ne seront pas vraiment réjouissantes non plus et cela laisse à penser que la croissance économique russe ralentit. L’expansion de la production industrielle devrait probablement marquer une baisse avec un chiffre de 0,5% pour le mois de mars alors qu’il était de 2.1% en février. La croissance des ventes au détail a, elle aussi, diminué, passant de 4,1% en février à 3,3% pour ce mois de mars.

Tant que les tensions à l’est de l’Ukraine persistent, nous vous conseillons l’attentisme dans la négociation de paires incluant le rouble. L’évolution du conflit et les positions prises par l’ensemble des pays dans les heures et jours à venir devraient permettre de mieux apprécier la direction que prendra le cours de la monnaie russe.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *