Press "Enter" to skip to content

Déclaration de la BCE : A quoi faut-il s’attendre ?

Près d’un mois s’est écoulé depuis que la banque centrale européenne a décidé de réduire ses taux d’intérêt et il semble que le gouverneur Draghi et ses hommes soient également prêts à prendre de nouvelles mesures. Nous verrons donc dans cet article à quoi faut il donc s’attendre cette fois ci.
 et comment cela impactera le marché des changes.

Début du mois de juin, les décideurs politiques de la BCE ont surpris les marchés avec un ensemble de coupes au lieu de se contenter, simplement, de réduire les taux de référence. Mis à part la réduction du taux d’intérêt de 0,25% à 0,15% Draghi a également mis en place des taux de dépôt négatifs afin d’encourager davantage l’activité de prêt des banques commerciales. Pour couronner le tout, les responsables de la BCE ont décidé de réduire le taux de prêt marginal et d’introduire une nouvelle LTRO ciblée à partir de septembre et décembre.

Lors de cette dernière déclaration, le gouverneur de la banque centrale européenne a également souligné qu’il laissait la porte ouverte à d’éventuelles nouvelles mesures d’assouplissement. D’autres ajustements de politique monétaire sont donc à prévoir comme par exemple l’extension de l’éligibilité des actifs donnés en garantie et cela montre bien que la BCE se prépare bel et bien à un nouvel assouplissement quantitatif. Arrivera t’il dans la déclaration de ce mois, voilà toute la question.


Un rapide regard sur les dernières données économiques de la zone euro montre une image très mitigée. D’une part les prévisions d’inflation n’ont pas été si mauvaises que cela avec un IPC qui s’est maintenu à un taux annualisé de 0,5%. D’autre part, les lectures PMI allemandes et françaises ont été décevantes.

Avec cela, les décideurs politiques de la BCE pourraient décider de rester statique pour ce mois préférant attendre l’impact de leurs dernières baisses de taux avant de mettre en place une relance supplémentaire. Le gouverneur Draghi pourrait donc simplement réitérer que les taux devraient rester à des niveaux historiquement bas pendant une période prolongée et réaffirmer qu’il est toujours prêt à utiliser le QE si nécessaire.

Notez que l’EUR-USD a chuté de près de 150 pips après la déclaration de juin de la BCE mais que la paire a effacé ces pertes tout au long du mois.
Les taux de dépôt négatifs ont également prouvé qu’ils ont seulement un effet à court terme sur les devises locales comme l’USD-DKK ou l’USD-SEK et que le passage de la politique monétaire peut éventuellement se traduire par des prêts plus forts et des gains de change.

Vous l’aurez compris, on s’attend cette fois à une déclaration de la BCE sans grandes annonces ce qui ne devrait pas causer de forts remous sur le marché des changes. Soyez cependant vigilant car la banque centrale européenne pourrait malgré tout surprendre en annonçant un surplus d’assouplissement quantitatif.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *