Press "Enter" to skip to content

Dette des Etats-Unis: le cataclysme mondial tant redouté évité

Il y a à peine quelques minutes, le verdict est tombé: suivant l’exemple des Représentants, les Sénateurs américains ont adopté le compromis bipartisan visant à relever le plan de la dette publique des Etats-Unis. Juste à temps pour éviter un défaut de paiement de la première puissance économique mondiale.

Bien que de nombreuses voix se sont faites entendre pour regretter tout ce suspens, Tim Geithner soulignant après le vote que « le résultat est bon, mais ce qu’il a fallu faire pour y arriver est affligeant », les marchés semblent enfin pouvoir respirer.

En effet, dès l’annonce du vote du Sénat, l’agence de notation financière Fitch a envoyé un message très positif qui devrait rassurer les investisseurs et apaiser les tensions sur les marchés financiers en confirmant le triple A de la note de long terme de la dette des Etats-Unis. Dans un communiqué, Fitch a salué « un pas dans la bonne direction », en affirmant au passage qu’un défaut de paiement est désormais extrêmement faible. C’est un scénario qui, en l’espace de seulement quelques heures, s’est volatilisé.

L’empressement de Fitch a salué le vote laisse perplexe car, rappelons-le, les agences de notation furent les premières à évoquer la possibilité de dégrader la note des Etats-Unis, poussant alors les investisseurs à se replier sur les valeurs refuge ce qui a eu pour conséquences des records historiques pour le yen et le franc suisse au cours des derniers jours. L’accord conclu sous l’égide de la Maison Blanche ne devrait pourtant pas convenir puisque les réductions des dépenses prévues pour une période de dix ans ne devraient atteindre que 2 400 milliards de dollars, soit très loin des 4 000 milliards de dollars évoqués notamment par Standard & Poor’s.

Dans les prochaines heures ou prochains jours, ce sera par conséquent la réaction de Standard & Poor’s qui sera scrutée de près, l’agence ayant été la plus prompte à attiser les tensions et à dramatiser le blocage politique autour du relèvement du plafond de la dette. Toutefois, elle devrait aussi confirmer le triple A des Etats-Unis.

Dès demain, c’est certainement un nouveau monde qui s’ouvre, du moins pour les intervenants des marchés. L’optimisme devrait être de mise aussi bien sur les actions que sur le forex ce qui devrait permettre à certaines devises, comme le franc suisse et le dollar de respirer. Nous nous attendons à ce que le scénario évoquée par nos experts hier se concrétrise pour l’EURUSD.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *