Press "Enter" to skip to content

Deutsche Bank au coeur de la rivalité entre FXCM et Forex.com

C’est acté. L’unité de trading spécialisée dans le marché des changes à destination des investisseurs individuels de Deutsche Bank a été rachetée, pour une somme non communiquée, par le géant Gain Capital Holdings Inc. qui possède notamment le site Forex.com.

Deutsche Bank était jusqu’à présent considérée comme la plus grande banque mondiale spécialisée dans l’échanges de devises. En 2006, la banque allemande avait lancé un nouveau service, appelé dbFX, avec l’aide de FXCM. Ce service à destination des investisseurs individuels avait connu une croissance rapide, avec une hausse des volumes échangées en 2010 sur un an de près de 56%. Nombreux étaient en effet les investisseurs qui, cherchant à éviter de s’adresser à un courtier en ligne, préféraient la sécurité d’une banque.

Ce ne sera désormais plus possible avec Deutsche Bank puisqu’elle a décidé de se séparer de cette unité qui, bien qu’en croissance constante, ne représentait au final qu’une infime part de son chiffre d’affaires. La banque a préféré par conséquent se concentrer sur les entreprises et les investisseurs institutionnels au détriment des investisseurs individuels.

Dès l’annonce de son intention de vendre cette unité, qui gérait notamment des grandes fortunes, FXCM a fait une offre qui, apparemment, n’était pas suffisante aux yeux de la Deutsche Bank. C’est finalement le rival du géant américain, Forex.com, qui a raflé la mise.

Le coup est dur en termes d’images pour FXCM qui perd ainsi de son aura liée au partenariat noué avec Deutsche Bank, l’un des établissements bancaires mondiaux les plus respectés.

Toutefois, pour les investisseurs individuels qui cherchent encore la sécurité d’une banque pour placer leurs avoirs sur le marché des changes, tout n’est pas perdu. En effet, en France, la société Saxo Banque possède le statut de banque commerciale réglementée par la Banque de France ce qui constitue un gage de sécurité supplémentaire aux yeux de nombreux investisseurs.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *