Press "Enter" to skip to content

Draghi veut voir l’euro baisser !

Mario Draghi, le gouverneur de la banque centrale européenne et son équipe ont tenté de faire baisser le niveau de l’euro depuis quelques jours avec un succès relatif. Bien que la plupart des paires incluant l’euro aient reculé avec la politique de persuasion (mouvement de jawboning) menée par la banque centrale européenne, il semble que les échanges de monnaie ne se font pas sans heurt.
Serait-ce l’heure pour la BCE de commencer sa politique d’assouplissement ?

Mario Draghi a déclaré lors de sa dernière allocution que le renforcement des taux de change nécessitait un assouplissement monétaire.
Il a poursuivi en disant que bien que cela entraîne un amortissement des exportations de la zone euro et un soutien à la reprise économique, une devise forte empêchait également la région d’atteindre son objectif annuel d’inflation de 2 %.


Selon Bonicci, décideur de la BCE qui a rejoint le mouvement de jawboning impulsé par Draghi, l’amélioration de la confiance en zone euro au cours de l’année écoulée a permis une stimulation de la monnaie européenne. Pour Couère, autre membre du directoire de la banque centrale, une augmentation des achats d’actifs pourrait être une option intéressante dans une logique de lutte contre un euro trop fort. Ce dernier a cependant noté qu’il existe plusieurs obstacles auxquels fait face la BCE en matière d’assouplissement de politique monétaire. Le bloc de 17 pays constitue, en effet, une problématique majeure dans la mesure où il faut mettre en place une réduction des coûts d’emprunt unifiée. En d’autres termes, un pays pourrait récolter les bénéfices de ces nouvelles mesures d’assouplissement alors que d’autres économies auraient des difficultés à le faire.
D’une manière générale, les analystes économiques s’accordent à dire que la BCE se doit d’être prudente avec ses niveaux d’achats d’actifs et la cohérence de ses plans avec les différents membres de la zone euro.

En dépit de ces obstacles, une chose est claire, Draghi et ses hommes veulent voir l’euro à un niveau beaucoup plus faible. Certains responsables de la BCE ont même laissé entendre qu’ils aimeraient voir l’EUR-USD autour de 1.2500 ! Qu’ils y parviennent grâce à leur politique de jawboning ou grâce à une réelle politique d’assouplissement monétaire, cela reste à voir.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *