Press "Enter" to skip to content

Enoncé de politique monétaire de la BNS

Pourquoi le franc suisse a t’il évolué en rallye lorsque la banque nationale suisse a énoncé sa politique monétaire ? Etait-ce juste un reflexe ou le début d’une tendance à long terme pour le marché des changes ?

Thomas Jordan, le chef de la BNS et son équipe ont décidé de maintenir une politique inchangée pour le moment au lieu de suivre les traces de la BCE. Rappelons que ce dernier avait précédemment laissé entendre que la banque centrale suisse pourrait accélérer ses efforts pour maintenir un franc suisse faible si la BCE décidait d’opter pour une politique facilitante. Après tout, une baisse de la banque centrale européenne pourrait pousser l’EUR-CHF plus près des 1.2000 plus tard ce qui pourrait entrainer une intervention de la BNS plus rapide.

L’événement BNS a tendance a être très calme sur le marché des changes à moins qu’il ne soit question d’interventionnisme. Force est de constater que la déception quant aux attentes peut également causer des remous sur le forex.

Les traders ont donc vendu du franc suisse sur les bases de prévision d’assouplissement de la BNS. Or cette dernière a simplement réitéré son engagement à défendre la parité du franc et à maintenir la gamme LIBOR (série de taux de référence du marché monétaire) pour trois mois à 0 / 0,25%. Les dirigeants suisses ont également décidé de conserver leurs prévisions de croissance inchangées et ont réaffirmé que les pressions inflationnistes devraient rester faibles à court terme. Le plus surprenant repose sur le fait qu’ils ont amélioré leurs perspectives d’inflation pour le reste de l’année.

En conséquence, l’EUR-CHF a cassé à la baisse lorsque les ours (bear) sont partis. Pour une paire de devise généralement bloquée autour des 10 pips, ce « selloff » représente un mouvement assez important. Outre l’absence d’intervention, la version révisée des prévisions d’inflation de 2014 porte le chiffre à 0,1% (alors qu’il était initialement prévu à 0,0) ce qui conduit à penser que la banque nationale Suisse ne serait pas prête à mettre en place une politique plus souple de si tôt. Notez que d’autres paires incluant le franc suisse ont également subi une baisse lors de cette annonce mais il semble cependant que les tendances actuelles pourraient rester intactes.

Notez également, que les prévisions d’inflation des 2 années à venir ont été revues à la baisse dans la mesure où la BNS prévoit des prix en hausse de 0,3% pour 2015 et 0,9% pour 2016. Cela révèle que bien que les responsables de la BNS soient sur une ligne inchangée pour le moment, une intervention n’est pas pour autant à exclure.

La BNS devrait donc maintenir sa politique accommodante pendant un certains temps, le franc suisse pourrait donc poursuivre sa vente massive par rapport aux autres monnaies et ce pour une longue période.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *