Press "Enter" to skip to content

EURJPY: En attendant une intervention de la Banque du Japon…

Hier, l’euro se repliait face à la plupart des devises mis à part la valeur refuge du moment qui est le yen. En effet, l’euro qui accuse une perte de 6.2% en un mois face à la monnaie nippone a quand même réussi à se maintenir autour de 98 yens pour un euro hier, rompant avec le schéma des jours précédents.

Ce repli de l’euro face aux autre devises est la conséquence de la réunion des ministres des Finances du G7 qui s’est tenue hier et suite à laquelle les européens ont promis d’apporter des réponses rapides à la crise de la dette sans pour autant donner de réelles mesures à adopter alors que les investisseurs attendaient s’attendaient à des réponses plus concrètes.

Au cœur des discussions de cette réunion téléphonique: l’avenir de la Grèce après les élections qui auront lieu le 17 juin mais aussi et surtout la situation des banques espagnoles qui inquiètent de plus en plus, même si à ce jour, l’Etat espagnol refuse officiellement toute aide internationale.

Ce matin, dans l’attente de la réunion des gouverneurs de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui doit se tenir dans la journée à Francfort, la monnaie unique, qui connait une grande volatilité en ce moment en raison de l’aversion au risque sur le Forex, remontait face au dollar et à la monnaie japonaise. En effet, l’euro était à 98.37 yens pour un euro ce matin contre 98.03 yens la veille au soir.

Les investisseurs, qui attendent beaucoup de cette réunion afin de trouver une solution au problème de la crise de la dette, s’attendent essentiellement à une baisse des taux directeurs de la part de la BCE, de l’ordre de 25 points de base sachant que le taux directeur actuel est de 1.0%.

Le yen quant à lui, accuse donc un léger repli à un moment au l’aversion au risque semble quelque peu se calmer. Cette baisse de la monnaie nippone n’est cependant pas vu d’un mauvais œil par les groupes exportateurs japonais puisque cela ne fait que relancer la compétitivité des produits japonais à l’étranger et pourrait éviter dans l’immédiat une intervention directe de la BoJ.

 
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *