Press "Enter" to skip to content

EURUSD: Qu’attendre du rapport américain sur l’emploi et le chômage?

La crise souveraine semble définitivement relayée au second plan aujourd’hui alors que les investisseurs du marché des changes attendent, avec une certaine prudence, la publication à 14h30 du rapport du Département du Travail sur l’emploi et le chômage aux Etats-Unis. Indicateur clé par excellence pour la paire EURUSD, cet indicateur provoque habituellement un très important regain de volatilité sur les marchés financiers c’est pourquoi nous recommandons de bien placer vos stop loss pour cet après-midi.
En fin de matinée, l’euro évoluait juste à quelques pips du niveau de 1.4300 après avoir effectué une chute de près de 50 pips par rapport à son niveau de clôture hier. La séance d’hier fut marquée par une forte volatilité puisque la paire a fait le yoyo, descendant à 1.4221 après l’annonce du relèvement monétaire de la BCE puis remontant à 1.4374 après le discours de Jean Claude Trichet qui, en substance, annonçait une pause monétaire afin d’étudier l’impact de cette hausse des taux sur l’inflation. A titre d’information, les derniers chiffres ont montré une inflation à 2.7%, pour le deuxième mois consécutif, toujours au dessus du niveau cible de Francfort. De nouveaux relèvements monétaires sont à prévoir mais pas pour le moment ce qui explique en partie les pertes pour l’euro hier.

Depuis ce matin, une prudence légitime est de mise sur les marchés financiers. Les différents indicateurs européens qui ont été publiés n’ont eu aucun impact sur l’EURUSD. Ainsi, la baisse de la production industrielle de 0.6% sur un mois en mai et le ralentissement de la croissance française à 0.2% au deuxième trimestre selon les prévisions de la BdF sont passés inaperçus.

Tout le monde attend en fait le rapport sur l’emploi qui pourrait éventuellement réserver quelques surprises. En effet, nombreux sont les économistes qui espèrent que les chiffres meilleurs qu’attendu de l’emploi privé en juin soulignent une amélioration du marché du travail des Etats-Unis qui transparaisse aussi dans le rapport du Département du Travail. Selon les experts, le taux de chômage devrait rester à 9.1%, sauf surprise. Il faudra donc plutôt s’attarder sur la variation de l’emploi non agricole. Selon les prévisions, les chiffres devraient passer de 54 000 à 83 000.

En cas de bons chiffres, il faudra prévoir normalement une amélioration de l’appétit au risque qui devrait notamment servir l’euro. Un retour vers 1.4400 ne serait alors pas à exclure. Inversement, si les chiffres sont mauvais, il se pourrait que l’EURUSD dégringole jusqu’à 1.4250 cet après-midi. Il convient toutefois d’être prudent car les marchés ne réagissent pas toujours logiquement et une amélioration du marché du travail pourrait favoriser le dollar, les investisseurs considérant que l’euro est une monnaie trop fragile en raison de la crise souveraine. Veillez donc à bien placer vos ordres!

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *