Press "Enter" to skip to content

Faut-il s’attendre au traditionnel rebond de Noël des actifs financiers?

En fin d’année, il est courant d’assister à un vif rebond des actifs financiers, en particulier sur les marchés actions, qui, par le jeu des corrélations, se répercute aussi sur les devises.

Liquidation des positions par certains investisseurs, recherche de gains rapides avant de clôturer l’année ou encore évènements économiques susceptibles de jouer sur les attentes des cambistes, voici ce qui habituellement offre cette vigueur de fin d’année aux marchés financiers.

Passage en revue de quelques évènements qui pourraient justement favoriser le rebond de décembre 2013.

1. La poussée de l’économie chinoise

La Chine reste l’un des pays qui a le plus d’influence sur le moral des investisseurs. De fait, les indicateurs économiques attendus cette semaine pour les secteurs manufacturier et des services auront certainement toute l’attention des cambistes. On s’attend à une confirmation de la reprise mais un chiffre meilleur que celui annoncé par le consensus pourrait se traduire par un regain de l’appétit au risque. Toutefois, à en juger par les défis économiques du pays, Pékin ne pourra pas faire l’économie de nouvelles mesures de soutien au cours de 2014 pour donner plus de vigueur à l’activité. Ces mesures pourraient d’ailleurs s’inscrire dans le train de réformes esquissés à l’occasion du troisième plénum du Parti Communiste.

2. Des fondamentaux britanniques très solides

Mais l’Europe n’est pas en reste! Si la zone euro montre toujours des signes évidents de faiblesse, ce n’est pas le cas de l’économie britannique qui renoue depuis quelques mois avec de bonnes perspectives. Il y a quelques jours, Londres a annoncé une révision à la hausse conséquence de la croissance au T3 qui est passée de 0.8% à 1.5%. Le PMI manufacturier de novembre a également affiché une forte progression et la Banque d’Angleterre devrait maintenir aujourd’hui son positionnement accommodant. De quoi rassurer les cambistes. Les bonnes performances britanniques pourraient favoriser une progression des indices, en particulier du FTSE 100, avec des effets positifs pour la livre sterling.

3. Le franchissement de résistances sur les marchés actions

Enfin, n’oublions pas que, même sans tenir compte des fondamentaux, les indices des pays développés ont connu d’excellentes progressions ces derniers mois, et le mouvement a de grandes chances de se poursuivre en décembre. On vise désormais le franchissement prochain de nouvelles résistances de quoi confirmer la thèse du rallye de Noël. Les analystes boursiers prédisent notamment un indice Dow Jones autour de 15.700 points et un indice parisien CAC en direction des 4300 points.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *