Press "Enter" to skip to content

Fiche technique sur le PMI manufacturier chinois HSBC

Le PMI manufacturier est un indicateur de la santé économique du secteur manufacturier.

L’indice PMI repose sur cinq grands indicateurs: les nouvelles commandes, les niveaux de stocks, de la production, des livraisons des fournisseurs et l’environnement de travail.

Le PMI permet d’éclairer les décisions des responsables politiques et des entreprises à travers le monde. Il est établi mensuellement basé sur les données des instantanés de l’économie de chaque pays et sur des entretiens avec des cadres supérieurs d’achat.

Un indice supérieur à 50 indique une expansion par rapport au mois précédent, tandis qu’un indice en-dessous de 50 traduit une contraction de l’activité.

HSBC a conclu un partenariat avec Markit pour fournir un indice PMI manufacturier pour la Chine qui soit fiable pour les investisseurs étrangers et les économistes. L’indice PMI flash est communiqué chaque mois environ une semaine avant les données finales. Il est généralement basé sur environ 85% – 90% du total des réponses à l’enquête PMI mensuelle et est conçu pour donner une indication très précise des données PMI finales.

Après une petite phase de baisse liée essentiellement aux retombées de la crise financière mondiale et de la crise souveraine européenne, l’indice PMI a retrouvé de bons niveaux avec un plus haut de près de deux ans en janvier 2013 à 51.9. Cette donnée confirme donc la reprise de l’économie chinoise après une courte phase de ralentissement inévitable étant donné le contexte international.

Il convient de noter également qu’un indice PMI manufacturier est publié chaque mois par la Fédération chinoise de la logistique et des achats (CFLP) qui recoupe en grande partie le champ d’investigation du PMI manufacturier HSBC. Le différentiel entre les deux indices est habituellement faible mais les marchés ne se fient pas à l’indice CFLP qui est moins représentatif et certainement moins fiable que celui de HSBC et de Markit.

Influence sur le forex

Pour le marché des changes, l’indice PMI manufacturier chinois HSBC a un impact crucial. Il est publié habituellement à la fin de la session asiatique (pendant la nuit pour la France) mais a une influence directe sur les marchés actions asiatiques et également sur les devises. Parmi les paires les plus réactives à cette statistique, l’AUDUSD (dollar australien/dollar américain) étant donné l’importance des liens commerciaux entre la Chine et l’Australie qui fournit de nombreuses matières premières à Pékin pour soutenir sa croissance.

Un indice en phase d’expansion, conforme ou supérieur au consensus des économistes, a habituellement un effet positif sur les prix. Cela se traduit par une accroissement de l’appétit au risque sur le marché des changes, entraînant à la hausse le dollar australien mais également l’euro ou encore certaines devises asiatiques comme le won sud-coréen. En revanche, des devises valeur refuge, comme le dollar américain et le yen japonais, sont pénalisés par un indice PMI manufacturier chinois rassurant. On l’aura compris, en situation inverse, ces deux devises sont avantagées.

Tous les économistes surveillent de près cet indicateur car désormais les marchés considèrent que la Chine est le principal relais de croissance, face à des pays occidentaux qui peinent à renouer avec une croissance durable en raison de déficits abyssaux.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *