Press "Enter" to skip to content

Guide de trading forex : le rapport sur l’emploi canadien de novembre

Vous cherchez un événement susceptible de faire des remous sur le marché des changes cette semaine ? Et bien sachez que le Canada publiera son rapport sur l’emploi du mois de novembre ce vendredi 4 décembre. Pour vous aider à optimiser le placement de vos positions, voici notre habituel guide de trading.

Sur quoi porte le rapport ?
Les rapports sur l’emploi sont considérés comme des indicateurs avancés de la performance économique d’un pays. Un marché de l’emploi stable a, en effet, tendance à renforcer la confiance des consommateurs. Par la suite, cela se traduit, généralement, par une hausse de la demande intérieure ce qui est positif pour une économie. A l’inverse, lorsque le marché du travail s’affaiblit, les consommateurs préfèrent épargner un argent durement gagné, ce qui impacte négativement les achats et la production.
Au Canada, le rapport sur l’emploi est composé de deux éléments principaux : la variation de l’emploi qui indique l’augmentation ou la diminution du nombre de travailleurs canadiens au cours de la période considérée et le taux de chômage qui indique le pourcentage de la population active en recherche d’emploi.

Que s’est il passé précédemment ?
Au mois d’octobre, le rapport sur l’emploi s’est avéré relativement bon. La variation de l’emploi a, en effet, dépassé le consensus. Cependant, si les éléments semblent positifs en surface, ils le sont un peu moins en profondeur. La majorité des gains ont, en effet, été réalisés sur des emplois à temps partiels.
Ceci étant dit, les emplois à temps partiel ne sont pas nécessairement mauvais pour une économie mais ils ne contribuent pas beaucoup à la croissance des emplois à long terme. Au Canada, l’augmentation des embauches à temps partiel a, part exemple, été stimulée par les élections. Pendant ce temps, le secteur des ressources naturelles et celui de l’énergie ont enregistré des pertes d’emploi à cause, notamment, de la chute des prix du pétrole.


A quoi peut-on s’attendre cette fois ?

Le rapport sur l’emploi canadien de novembre devrait montrer une baisse de 0,7 K de l’emploi. Le taux de chômage devrait, quant à lui, resté au même niveau, soit 7%.
Avec la fin des élections fédérales canadiennes, les analystes prédisent que beaucoup d’emplois à temps partiel créés pour l’occasion auront disparu.
En plus de cela, les problèmes liés à la chute des prix du pétrole ne sont pas encore terminés, les entreprises liées au secteur continuent de licencier du personnel ce qui pèsera vraisemblablement, encore, sur la croissance des emplois.

Comment le dollar canadien devrait réagir ?
Une baisse plus importante que prévu pourrait signifier davantage de difficultés pour l’économie canadienne ce qui entrainerait une réaction baissière du dollar CAD sur le forex. Des données meilleures que prévu reflèterait une reprise du marché du travail et cela se traduirait probablement par un maintien du dollar canadien sur le marché des changes.
Amis traders, il faudra regarder de plus près les composantes sous-jacentes du rapport pour voir si les chiffres publiés sont trompeurs en surface ou non. Un nouveau mois de gain des emplois à temps partiel pourrait, en effet, maintenir les gains du « huard » en échec alors qu’une reprise des emplois à temps plein entrainerait une réaction sans doute très haussière.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *