Press "Enter" to skip to content

Guide de trading sur le marché des changes pour le lundi 3 juin 2013

La séance de vendredi s’est terminée avec un dollar touchant un creux de trois semaines suite aux lectures décevantes du PIB et des inscriptions au chômage.

Le dollar américain a touché un plus bas de trois semaines face à l’euro jeudi, évoluant au même niveau le lendemain après que des données économiques décevantes publiées outre-Atlantique qui ont remis en question la possibilité d’un ralentissement du programme d’assouplissement de la FED. En effet, les données ont montré que l’économie américaine n’avait crû que de 2.4% au premier trimestre alors que les prévisions avancées tablaient sur une hausse de 2.5%. D’autre part, le nombre d’inscriptions au chômage a augmenté plus que prévu la semaine dernière, enregistrant une hausse de 354.000 nouvelles inscriptions contre un chiffre révisé la semaine précédente à 344.000.

L’EUR/USD a progressé à 1.3062 jeudi, évoluant proche de 1.3040 le lendemain. Les gains se sont accélérés alors que des ordres stop ont été déclenchés au-dessus d’une résistance clé à 1.3000.

La monnaie unique a particulièrement souffert la semaine passée également. Le chômage a battu un nouveau record dans la zone euro et continue de toucher de plein fouet les jeunes. L’euro est affaibli face à la livre sterling et au yen japonais, la paire EUR/GBP perdant 0.14% pour toucher 0.8552 et la paire EUR/JPY en baisse de 0.69% pour toucher 130.52.

La paire USD/JPY est négociée à 100.42, en baisse de 0.31%. Le Fonds monétaire international ayanrt salué vendredi la politique de relance du nouveau gouvernement japonais de Shinzo Abe mais l’a pressé d’adopter des réformes structurelles sous peine d’entraîner des “risques considérables” pour l’économie nippone.

La livre sterling a laissé le dollar américain prendre le dessus en fin de semaine dernière, malgré les mauvais chiffres américains. La paire GBP/USD a cloturé en baisse de 0.24% pour toucher 1.5196. La Banque d’Angleterre a en effet fait savoir dans la matinée de vendredi que les prêts nets accordés aux particuliers avaient augmenté de 1.4 milliards de GBP le mois dernier, soit nettement plus que les 900 000 GBP avancés dans le sillage des 1.1 milliard de GBP ajoutés en mars.

Par ailleurs, la paire NZD/USD s’est négociée à 0.7960, en baisse de 1.42% en clôture vendredi soir. Le dollar néo-zélandais est affaibli face au dollar australien et à l’euro aussi, la paire AUD/NZD gagnant 0.74% pour toucher 1.2054 et la paire EUR/NZD en augmentation de 0.84% pour toucher 1,6294.

Les enjeux de ce lundi:

Ce lundi sera chargé en indices économiques d’importance. En début de nuit ,le Japon dévoilera le volume des investissements de capitaux. Puis l’Australie annoncera celui des ventes au détail, premier signe des dépenses de consommation, qui représentent la majeure partie de l’activité économique totale. La Chine révèlera pour sa part avec les chiffres de son activité manufacturière. Sur le front de la zone euro, l’Espagne et l’Italie l’imiteront avec les leurs.

Dans le reste de l’Europe, le Royaume-Uni fera de même, son secteur secondaire étant vital, tandis que la Suisse verra l’institut SVME fournir son indice des directeurs des achats dans ce même domaine.

Pour finir à 16 heures, l’institut de gestion des approvisionnements ne sera pas en reste avec les informations équivalentes concernant les Etats-Unis.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *