Press "Enter" to skip to content

Guide de trading sur le marché des changes pour le mardi 4 juin 2013

Le dollar américain a plongé la veille à l’ouverture des marchés américains suite à la publication de données économiques relativement décevantes. En effet, l’activité manufacturière au sein de la première économie mondiale s’est contractée à son rythme le plus rapide en quatre ans, s’établissant à 49.0 contre 50.7 précédemment, signe que le secteur manufacturier n’aura qu’un effet marginal sur la reprise économique du pays.

La monnaie unique avait culminé dans la matinée après qu’il ait été annoncé que l’indice des directeurs d’achats des usines de la région ayant adopté la monnaie unique était remonté depuis 47.8 vers 48.3 pour le mois dernier.

Celui de l’Allemagne suivait un chemin identique, passant des 48.1 d’avril à 49.4 après révision à la hausse des 49.0 évalués au préalable. Hier, l’EUR/USD était négocié à 1.3074, en hausse de 0.60%. Cette paire de devises trouve ce matin un support à 1.2837, le plus bas du mercredi, et une résistance à 1.3108, le plus haut d’aujourd’hui.

Le billet vert a également cédé du terrain face à la livre sterling, le cross GBP/USD prenant 0.45% pour se hisser à 1.5262. La devise de la Grande-Bretagne a retrouvé le sourire en voyant que le baromètre de l’activité du secteur secondaire britannique grimpait pour sa part depuis les 50.2 du quatrième mois de l’année, revus à la hausse à partir d’une estimation préliminaire à 49.8, jusqu’à 51.3, soulignant sa plus forte progression en 14 mois.

Le franc suisse a cependant subi une forte pression, l’USD/CHF s’emparant de 0.20% pour s’élever à 0.9576. Il avait aussi été signalé dans la matinée que l’indice des directeurs d’achats suisse établi par l’association des logisticiens SVME et le Crédit Suisse avait gonflé de 50.2 à 52.2 en mai, dépassant ainsi les 50.9 envisagés.

La monnaie des Etats-Unis a par ailleurs été nettement dominée par ses cousines australienne, néo-zélandaise et canadienne, l’AUD/USD raflant 0.88% pour monter à 0.9659, le NZD/USD engrangeant 0.62% pour culminer à 0.7994 et l’USD/CAD régressant de 0.25% pour aller vers 1.0341.

Les enjeux de ce mardi:

Ce mardi est d’une importance capitale pour les paires majeures du forex.

Tout d’abord à 6h30, la Réserve Bancaire d’Australie a annoncé son taux de base, lequel a été suivi de son communiqué sur la question, comportant des informations de première importance sur l’état de l’économie et son influence sur cette décision. L’Aussie a reculé après la décision de la RBA de laisser son taux directeur inchangé à 2.75% alors que les perspectives d’inflation pourraient offrir davantage de souplesse monétaire.

Par ailleurs, le PMI britannique s’est accru, porté à 50.8 contre 49.4 précedemment. Un indice majeur de vigueur de l’économie outre-Manche qui propulse la livre ce matin .

En zone euro, l’Espagne a révélé à 9h00 une amélioration du nombre de demandeurs d’emploi espagnols avec un impact positif sur la monnaie unique.

Les Etats-Unis et le Canada concluront la journée avec les chiffres de la balance commerciale à 14h30, faisant la différence entre les valeurs exportées et importées.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *