Press "Enter" to skip to content

Incertitude sur la baisse des taux.

A la faveur de la perspective d’un nouveau relâchement monétaire outre-atlantique, la semaine dernière s’est clôturée avec une nette appréciation du dollar australien et du dollar néo-zélandais, dont le rendement s’est amplifié. En raison de l’accentuation du déficit de la balance commerciale des Etats-Unis, plombée par la hausse des prix de l’énergie, l’euro a terminé la semaine à proximité de 1,48 dollar.

La semaine s’ouvre sur la possibilité, d’après le Wall Street Journal, d’une possible hausse des taux directeurs de la Fed avant la fin du mois si les perspectives en matière de conjoncture économique s’assombrissent brutalement ce qui aurait pour effet de faire grimper l’euro à des sommets.

A l’heure actuelle, la parité euro / dollar suit toujours une tendance à la hausse, s’établissant à 1,4814. En revanche, la parité livre sterling / dollar suit une tendance inverse à 1,9595. Pour finir, la parité dollar / yen suit également une tendance baissière à 108,72.

L’évolution de la situation économique outre-atlantique est à suivre de près en ce début de semaine car elle pourrait précipiter la décision de la Fed et avoir d’importantes répercussions sur les autres devises, particulièrement l’euro.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *