Press "Enter" to skip to content

JPMorgan s’attend à ce que le dollar soit le perdant de l’année 2011

En ce début d’année, les grandes banques d’affaires commencent à publier leurs prévisions pour l’année à venir.
Parmi les prévisions qui ont été les plus remarquées ces derniers jours, celles de la banque américaine JPMorgan Chase qui, dans une déclaration en date d’hier, a affirmé que le dollar pourrait perdre du terrain, notamment face à la monnaie unique européenne mais surtout face aux dollars des antipodes (AUD, CAD, NZD) en raison de la probabilité du maintien des taux d’intérêt de la Fed entre 0 et 0.25% jusqu’à la fin de l’année.
De plus, cette déclaration souligne aussi que le déficit, qui s’accumule de plus en plus et qui menace l’économie américaine comme l’a fait remarquer il y a quelques jours Alan Greenspan, et la politique d’assouplissement quantitatif devraient accentuer la chute du dollar.
Par conséquent, il est probable que le dollar serve de plus en plus dans les stratégies de carry trade, le dollar étant vendu afin d’acheter des devises à plus fort rendement, comme l’AUD.
En ce début d’année, les grandes banques d’affaires commencent à publier leurs prévisions pour l’année à venir.
Parmi les prévisions qui ont été les plus remarquées ces derniers jours, celles de la banque américaine JPMorgan Chase qui, dans une déclaration en date d’hier, a affirmé que le dollar pourrait perdre du terrain, notamment face à la monnaie unique européenne mais surtout face aux dollars des antipodes (AUD, CAD, NZD) en raison de la probabilité du maintien des taux d’intérêt de la Fed entre 0 et 0.25% jusqu’à la fin de l’année.
De plus, cette déclaration souligne aussi que le déficit, qui s’accumule de plus en plus et qui menace l’économie américaine comme l’a fait remarquer il y a quelques jours Alan Greenspan, et la politique d’assouplissement quantitatif devraient accentuer la chute du dollar.
Par conséquent, il est probable que le dollar serve de plus en plus dans les stratégies de carry trade, le dollar étant vendu afin d’acheter des devises à plus fort rendement, comme l’AUD. 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *