Press "Enter" to skip to content

La banque populaire de Chine se distingue à nouveau

Au cas ou vous ne seriez pas au courant, la banque populaire de Chine a affaibli douze fois sa monnaie par rapport au dollar américain ces deux derniers jours. Essayons de voir de plus près ce qui a entrainé une telle décision.

Qu’entend-on par affaibli ?
Contrairement à la plupart des grandes économies qui permettent à leurs monnaies de flotter librement par rapport aux autres, la Chine réglemente l’action du yuan en fixant un « point milieu » quotidien par rapport au dollar US. La devise chinoise peut alors se renforcer ou s’affaiblir.
En août 2015, la PBoC a élargi cette fourchette de négociation et a annoncé qu’elle considérait maintenant le cours de clôture de la journée précédente ainsi que sa performance par rapport à un panier de devises dans ses calculs.
Ce qui a attiré l’attention des acteurs du marché des changes récemment, c’est que la banque de Chine gardait un prix fixe pour la parité USD-CNY depuis douze jours, soit la plus longue série jamais enregistrée. La série prenait, cependant, fin ce matin avec une correction à la baisse de la paire à 6,8779.


Pourquoi la PBoC affaiblit-elle sa monnaie ?

Il existe beaucoup de raisons à cela mais nous n’en garderons que trois :
Essayer de rattraper les gains récents de l’USD
Le dollar USD domine la scène du forex depuis que Trump a gagné les élections présidentielles. Les traders ont décidé que les plans d’infrastructure et les réductions d’impôt ne pouvaient qu’être bons pour les entreprises américaines.
Se préparer à l’ère Trump
Donald Trump a été clair depuis le début de sa campagne, la Chine est une manipulatrice de devises et il envisage de revoir les accords commerciaux du pays avec la deuxième plus grande économie du monde. La PBoC pourrait donc ajuster sa politique monétaire avant que Trump n’arrive effectivement à la Maison Blanche.
Elle fait déjà partie des droits de tirage spéciaux du FMI
La meilleure raison pour justifier l’affaiblissement du yuan opéré par la PBoC est sans doute qu’elle le peut aujourd’hui. En décembre dernier, le FMI avait, en effet, autorisé officiellement le yuan à figurer dans son tableau des droits de tirage spéciaux (DTS), ce qui facilite l’accès des grandes économies à la devise chinoise. Maintenant que le yuan fait officiellement partie du DTS, il y a moins de pression sur la PBoC pour qu’elle montre que sa monnaie est suffisamment stable pour faire partir du club.

Que signifie un yuan faible pour les traders du forex ?
Si les traders du marché des changes ne peuvent pas échanger le yuan aussi facilement que les autres devises, un taux en baisse entraine toujours des préoccupations pour les investisseurs.
Une monnaie qui se déprécie rapidement alimente la fuite des capitaux d’une économie et c’est quelque chose que ne veut absolument pas la PBoC surtout depuis qu’elle travaille dur pour stimuler l’investissement intérieur. Une baisse de l’investissement intérieur signifie moins de croissance ce qui est une mauvaise nouvelle pour les partenaires commerciaux du pays.
Avec la perspective haussière du dollar américain à court terme, il est cependant probable que le yuan continue de s’affaiblir.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *