Press "Enter" to skip to content

La Chine abaissera t-elle à nouveau ses taux d’ici la fin de l’année ?

La banque populaire de Chine a récemment réduit ses taux d’intérêt et ses taux de dépôt de 0,25%. Elle a également diminué son taux de rendement requis (RRR) de 50 points de base. De ce fait, certains économistes et certains traders du forex anticipent déjà le fait que la Chine stimule à nouveau son économie avant la fin de l’année. Les derniers rapports appuient ils ces anticipations ? C’est ce que nous verrons dans cet article.

Croissance
Le PIB du premier trimestre 2015 a augmenté de 7% par rapport à l’année précédente, soit un chiffre tout juste au niveau des attentes du gouvernement. Il semble que l’économie chinoise soit en pleine transformation puisque Les services représentent environ 51, 6% et la fabrication 42,9%.
La balance commerciale a, quant à elle, enregistré un excédent commercial de 366,8 milliards de yuans. Bien que cela semble bon en surface, en creusant davantage, on s’aperçoit que les perspectives sont assez sombres. En effet, les exportations ont chuté de 2,8% en mai soit la troisième baisse consécutive. Si la Chine a enregistré un excédent commercial c’est donc, uniquement, parce que les importations ont reculé de 18,1%. En d’autres termes, cela signifie que la demande intérieure a considérablement diminué.
Le PIB du deuxième trimestre sera publié le 15 juillet. De nombreux économistes prévoient déjà que la croissance va encore baisser et ce, en raison de la nouvelle récession du marché de l’immobilier et de la surcapacité des usines provoquée par la baisse de la demande mondiale pour les produits chinois.

Dépense de consommation et confiance
Les ventes au détail chinoises ont été légèrement plus élevées en mai. De 10% elles sont actuellement à 10,1%. Le bureau des statistiques de la Chine a indiqué que l’indice du logement a reculé de 5,7% d’année en année mais a augmenté de 0,2% sur le mois. Il s’agit, tout de même, de la première hausse depuis avril 2014. L’indice de confiance de l’achat de maison grimpe également ce qui signifie que les consommateurs sont optimistes et qu’ils ont toujours l’intention d’acheter des maisons qu’ils occuperont dans les semaines à venir. L’indice relatif à l’investissement immobilier reste quant à lui assez mauvais. Les chinois sont donc relativement frileux lorsqu’il s’agit d’acheter des propriétés en guise d’investissement.


Conditions commerciales

La production industrielle de la Chine s’est accélérée au mois de mai. Elle est passée de 5,9% à 6,1% sur une base d’année en année. L’indice montre que la contraction se ralentit un peu grâce, notamment, à une légère augmentation de la demande. Avec 49,4 et non pas 50 au minimum, l’économie reste cependant, contractée.

Inflation
L’IPC de base a augmenté de 1,6% au mois de mai. Notez que l’augmentation plus lente de l’IPC global a été l’une des raisons de l’abaissement des taux d’intérêt de la Chine. Le gouvernement souhaitait ainsi relancer l’investissement et la croissance.
De manière plus approfondie, les données montrent que l’augmentation de 1,6% repose en grande partie sur la hausse des prix des denrées alimentaires (0,54%). Il est également intéressant de noter que les prix de l’ensemble des services ont augmenté de 2,1% et les prix des biens de consommation seulement de 0,9%.

D’une manière générale, il semble qu’il y ait beaucoup d’arguments appuyant les anticipations des traders du marché des changes. Cependant, cela ne devrait pas vraiment impacter le yuan chinois puisque la banque populaire de Chine manipule ouvertement les niveaux de change de leur monnaie. Malgré cela, si les chiffres du deuxième trimestre sont décevants alors il faudra s’inquiéter pour les dollars australiens et néozélandais car leurs relations commerciales avec la Chine sont très étroites.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *