Press "Enter" to skip to content

La détérioration politique en Grèce accentue la chute de l’euro

Les propos tenus ce matin par le président français n’ont pas inversé la tendance profondément baissière de la monnaie des 17. Au début des échanges européens, l’euro valait autour de 1.4109 dollar, après avoir franchi hier, en fin de soirée, l’objectif que nous nous étions fixés à 1.4285 dollar. Notre vue négative pour aujourd’hui est toujours pleinement d’actualité avec, comme prochains objectifs les niveaux de 1.4080 puis de 1.4000. Pour qu’il y ait réellement un inversement de tendance sur le cross EURUSD, il faudrait que la paire franchisse la deuxième résistance la plus proche, à 1.4285, ce qui semble dans le contexte actuel peu probable.
La chute de la monnaie de la zone euro est surtout le résultat d’une impossibilité à parvenir à une solution concernant le sort de la Grèce. Les ministres des Finances européens doivent, de nouveau, se réunir ce dimanche pour un sommet de deux jours afin de parvenir à un résultat concret. Sur le plan politique intérieur, la Grèce fait face à une véritable impasse puisque le Premier ministre a annoncé son intention de remanier son gouvernement en l’ouvrant à la droite, ce qui signifiera à terme la mort politique du PASOK. Un vote de confiance est prévu au Parlement prochainement. Cependant, cette tentative de gouvernement d’union nationale a très peu de chances d’aboutir étant donné que le principal parti de droite s’oppose catégoriquement aux mesures d’austérité envisagées. Une crise plus grave est donc envisageable dans les semaines à venir.
Dans ce contexte, ce sont évidemment les valeurs refuge qui tirent leur épingle du jeu. Ainsi, dans les premiers échanges, le franc suisse continuait son renforcement face à l’euro, atteignant le niveau de 1.2044 CHF pour un euro.  Le potentiel de hausse de la monnaie helvétique est encore important, sachant que la prochaine résistance de l’EURCHF se trouve à 1.2250. Des gains sont donc envisageables d’ici à la fin de semaine en achetant des francs.
Mouvement identique pour l’EURJPY qui a beaucoup chuté hier dans la foulée des inquiétudes concernant la Grèce. Il semble plausible que la paire reste sous pression aujourd’hui ce qui devrait la conduire à évoluer dans un canal compris entre 113 yens et 116 yens.  L’EURJPY devrait franchir à la baisse d’ici la fin de matinée le seuil de 114 yens. Nous conseillons de vendre à partir de 113 yens.
Enfin, l’actualité sera dominée aujourd’hui par plusieurs indicateurs macroéconomiques américains, notamment pour le secteur de l’immobilier. Ils devraient confirmer le ralentissement de la croissance et accentuer la baisse du dollar face aux principales valeurs refuge.
Les propos tenus ce matin par le président français n’ont pas inversé la tendance profondément baissière de la monnaie des 17. Au début des échanges européens, l’euro valait autour de 1.4109 dollar, après avoir franchi hier, en fin de soirée, l’objectif que nous nous étions fixés à 1.4285 dollar. Notre vue négative pour aujourd’hui est toujours pleinement d’actualité avec, comme prochains objectifs les niveaux de 1.4080 puis de 1.4000. Pour qu’il y ait réellement un inversement de tendance sur le cross EURUSD, il faudrait que la paire franchisse la deuxième résistance la plus proche, à 1.4285, ce qui semble dans le contexte actuel peu probable.
La chute de la monnaie de la zone euro est surtout le résultat d’une impossibilité à parvenir à une solution concernant le sort de la Grèce. Les ministres des Finances européens doivent, de nouveau, se réunir ce dimanche pour un sommet de deux jours afin de parvenir à un résultat concret. Sur le plan politique intérieur, la Grèce fait face à une véritable impasse puisque le Premier ministre a annoncé son intention de remanier son gouvernement en l’ouvrant à la droite, ce qui signifiera à terme la mort politique du PASOK. Un vote de confiance est prévu au Parlement prochainement. Cependant, cette tentative de gouvernement d’union nationale a très peu de chances d’aboutir étant donné que le principal parti de droite s’oppose catégoriquement aux mesures d’austérité envisagées. Une crise plus grave est donc envisageable dans les semaines à venir.
Dans ce contexte, ce sont évidemment les valeurs refuge qui tirent leur épingle du jeu. Ainsi, dans les premiers échanges, le franc suisse continuait son renforcement face à l’euro, atteignant le niveau de 1.2044 CHF pour un euro.  Le potentiel de hausse de la monnaie helvétique est encore important, sachant que la prochaine résistance de l’EURCHF se trouve à 1.2250. Des gains sont donc envisageables d’ici à la fin de semaine en achetant des francs.
Mouvement identique pour l’EURJPY qui a beaucoup chuté hier dans la foulée des inquiétudes concernant la Grèce. Il semble plausible que la paire reste sous pression aujourd’hui ce qui devrait la conduire à évoluer dans un canal compris entre 113 yens et 116 yens.  L’EURJPY devrait franchir à la baisse d’ici la fin de matinée le seuil de 114 yens. Nous conseillons de vendre à partir de 113 yens.
Enfin, l’actualité sera dominée aujourd’hui par plusieurs indicateurs macroéconomiques américains, notamment pour le secteur de l’immobilier. Ils devraient confirmer le ralentissement de la croissance et accentuer la baisse du dollar face aux principales valeurs refuge.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *