Press "Enter" to skip to content

La monnaie unique européenne au dessus de 1,41$

C’est un nouveau plus haut face au dollar que la devise de la zone euro vient d’atteindre lors de la séance d’aujourd’hui. Vers 10h30 ce matin, heure de Paris, l’euro a grimpé à 1,4106 dollar sur le marché des changes, niveau qui n’a plus été atteint depuis le 31 décembre alors que la Banque Centrale Européenne publiait au même moment des chiffres prouvant que la fin de la crise du crédit n’est pas encore pour aujourd’hui.

Le chahut des derniers jours sur le marché des changes a aussi eu un impact décisif sur le cours de la livre sterling qui a connu, depuis quelques séances, une véritable poussée de fièvre face au dollar. Ainsi, il faut désormais débourser près de 1,6 dollar pour une livre à l’heure actuelle alors que la devise britannique se négociait à 2 dollars en novembre dernier. Une telle parité entre la livre sterling et le dollar n’avait pas été connue depuis septembre dernier, au moment de la faillite rententissante de Lehman Brothers. Depuis quelques jours, la livre sterling a connu sur le marché des changes une surprenante remontée qui souligne à quel point la devise britannique est devenue volatil à la faveur de la crise. La volatilité et l’imprévisibilité de la livre sterling sont notamment le reflet de la politique monétaire engagée par la Banque d’Angleterre en étant la première banque centrale à pratiquer une rémunération nulle de ses taux directeurs, politique qui ne devrait pas changer dans l’immédiat.

Les arguments avancés pour expliquer la récente hausse de la livre sterling sur le marché des changes sont à vrai dire assez faibles et peu convaincants. Ainsi, les experts de la banque Mizuho, qui prédisent que la livre pourrait repasser le cap des 80 pence pour un euro et celui des 160 yens, souligne que la devise britannique tire, paradoxalement, sa force actuelle de sa faiblesse. En d’autres termes, selon eux, la faiblesse de la livre sterling rend attractif tous les actifs libellés en cette monnaie, capitalisant sur la confiance des investisseurs dans la force de l’économie britannique.

Plus largement, le réveil récent de la livre sterling est également interprété par certains cambistes comme le fruit du processus de normalisation en cours sur les marchés financiers. Les valeurs refuge en font les frais, à ,l’instar du yen lors de la séance d’hier.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *