La pire contraction économique américaine depuis 2009

Le PIB des Etats-Unis marque un recul de 2,9% pour le premier trimestre de l’année, il s’agit de la plus grosse contraction de l’économie américaine depuis 2009. Nous analyserons dans cet article cette donnée peu rassurante et son impact sur le dollar américain et le marché des changes.

Selon les analystes, cette contraction est la pire depuis l’époque de la crise financière qui a, rappelons le, hanté pendant longtemps l’économie mondiale et dont le marché garde encore quelques séquelles aujourd’hui.

A la maison blanche, on s’attache cependant à rassurer les observateurs du marché en soulignant le fait que l’économie américaine est beaucoup plus forte que ce que veulent bien dire ces chiffres.

A y regarder de plus près, les composantes de la révision du PIB montrent que la baisse des exportations des Etats-Unis a été sous-estimée d’une part et que les consommateurs ont dépensé beaucoup moins, d’autre part. En effet, les dépenses de santé ont été déclassées d’une hausse de 9,1% à 1,4%. Notez aussi que la hausse des importations et des stocks ont contribué à la révision négative de la lecture finale du PIB.
Declin US forex
Le PIB des Etats-Unis marque un recul de 2,9% pour le premier trimestre de l’année, il s’agit de la plus grosse contraction de l’économie américaine depuis 2009. Nous analyserons dans cet article cette donnée peu rassurante et son impact sur le dollar américain et le marché des changes.

Selon les analystes, cette contraction est la pire depuis l’époque de la crise financière qui a, rappelons le, hanté pendant longtemps l’économie mondiale et dont le marché garde encore quelques séquelles aujourd’hui.

A la maison blanche, on s’attache cependant à rassurer les observateurs du marché en soulignant le fait que l’économie américaine est beaucoup plus forte que ce que veulent bien dire ces chiffres.

A y regarder de plus près, les composantes de la révision du PIB montrent que la baisse des exportations des Etats-Unis a été sous-estimée d’une part et que les consommateurs ont dépensé beaucoup moins, d’autre part. En effet, les dépenses de santé ont été déclassées d’une hausse de 9,1% à 1,4%. Notez aussi que la hausse des importations et des stocks ont contribué à la révision négative de la lecture finale du PIB.


Malgré la révélation de ces mauvais chiffres, certains observateurs du marché continuent à penser que ceci n’est pas très important. En effet, ils mettent ce recul sur le compte des mauvaises conditions météorologiques responsables, selon ces derniers, du ralentissement de l’emploi et des dépenses au cours des premiers mois de l’année.
Autre raison de ce déclin américain, la mise en place de l’Obamacare en janvier. Il a en effet entrainé une chute brutale des dépenses de santé. Les critiques concernant ce programme ont conduit bien des américains à retarder leurs achats de santé et certains ont même été contraints de lâcher leur police d’assurance santé entrainant de ce fait une baisse des dépenses personnelles dans la part du revenu disponible.

Il est également important de noter qu’en dehors de ces distorsions du PIB, d’autres secteurs de l’économie ont montré des améliorations prometteuses. La confiance des consommateurs se situe encore à des niveaux records ce qui suggère que les dépenses pourraient reprendre tôt ou tard. La production industrielle est également en hausse avec un taux annualisé de 5% et les ventes de véhicules ont marqué un rythme de croissance plus rapide au cours du premier trimestre.

Vous l’aurez probablement compris, la lecture sombre du PIB de ce premier trimestre n’est pas vraiment susceptible de faire vaciller la fed et sa politique monétaire actuelle. Bien sûr, il reste à voir si la croissance du PIB pour le deuxième trimestre suffira à compenser la contraction du premier trimestre et si cela pourrait influer sur l’orientation de la politique monétaire américaine.

user

user

Commentaires

Inscrivez vous a la lettre quotidienne

Recevez quotidiennement les infos du marche.

Fonction du site

  • L'actualite du forex
  • Devises Majeures
  • Analyse Technique
  • Crypto-monnaies
  • Brokers recommandes

Get Started

  • Tutorials
  • Resources
  • Guides
  • Examples
  • Docs

Forex.fr

  • Notre Histoire
  • L''equipe
  • Termes d'utilisation
  • Votre vie privee

Librairie