Press "Enter" to skip to content

La revue écofi et les devises

Les points essentiels:

– Les marchés actions sont de retour et continuent leur hausse.

– La suite de la saga commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

– Peu de mouvements sur les principales devises.

La situation sur les marchés

Les marchés actions aux Etats-Unis ont retrouvé le sourire hier alors que le S&P500 a atteint son plus haut niveau depuis presque un an suite à des gains surtout dans les secteurs financiers et industriels. Ceux-ci ont poussé le marché vers le haut après une baisse initiale en début de séance.

En revanche, le sentiment positif ne s’est pas poursuivi sur le marché obligataire. Les rendements ont augmenté de 0.07% sur les obligations de 10 ans alors que celles à maturité de 2 ans sont restées inchangées, d’où un nouveau raidissement de la courbe.

La question qui trouble tous les marchés financiers continue de concerner la dispute commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, qui menace d’impacter le dollar et le marché obligataire. La Chine a déposé une plainte à l’OMC au sujet du tarif imposé par les Etats-Unis sur les pneus et le Président Obama a minimisé la possibilité d’un cycle de rétorsions commerciales chinoises. Espérons que tout le monde retrouvera ses esprits et que l’impact en sera limité, mais les marchés restent malgré tout inquiets.

Dans le contexte des élections norvégiennes qui ont vu la reconduction du gouvernement de centre-gauche, les devises scandinaves ont maintenu leur stabilité, avec un fort rebond du NOK face à l’Euro. Suite au bon sentiment sur le marché des actions, la paire EUR/SEK teste le niveau de 10.20 ce matin après être monté jusqu’à 10.28 hier.

Les développements sur les marchés actions et le dollar seront influencés aujourd’hui par les chiffres de la consommation américaine. Si les chiffres confirment les attentes positives du marché, on peut s’attendre à une poursuite de la dépréciation du dollar face à l’Euro, toujours vers notre objectif de 1.4720.

La Banque d’Angleterre va témoigner devant le Parlement aujourd’hui, mais on n’attend pas de grandes révélations de cette audition, bien qu’elle puisse causer un peu de volatilité de court terme sur la livre face aux autres monnaies, surtout dans la mesure où les chiffres de l’inflation seront publiés aujourd’hui. Nous continuons d’attendre une appréciation de la Livre sterling à court et à moyen terme et nous pensons que la Banque d’Angleterre (BoE) arrêtera ses achats d’obligations.

Ben Bernanke, le patron de la Fed, s’exprimera aussi sur la crise financière et il sera intéressant de voir la réaction des marchés à ses déclarations.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *