Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 03 avril 2012

Les éléments clés

• Les marchés aidés par un bon indice ISM Américain
• Les prix à la consommation et à la production en progression
• L’euro reste stable face au dollar
 
Stabilité de la Bourse de Paris ce matin. Après une hausse de 1.1% hier en toute fin de séance grâce à un bon indice ISM américain, c’est une légère consolidation qui prend le dessus vers la mi-journée (-0.2% à 3.455 points).
 
La décision des officiels européens d’augmenter la force de frappe combinée du Mécanisme européen de stabilité (MES) et du Fonds européen de stabilité financière (FESF) a été jugée positive pour les pays de la zone euro les plus vulnérables, selon une dernière étude de Fitch Ratings. Comme l’agence l’avait indiqué précédemment, l’augmentation de la taille du pare-feu de la zone euro est une étape nécessaire pour éviter une contagion potentielle et ainsi réduire le risque de crises de liquidité auto-réalisatrices.
 
Sur le front macro-économique, les prix à la consommation ont augmenté de 2.8% dans l’OCDE entre février 2011 et février 2012, soit le même taux qu’en janvier. “La stabilité de l’inflation globale est principalement la conséquence de mouvements compensatoires des prix de l’alimentation et de l’énergie“, explique l’organisation.
L’indice des prix à la production industrielle pour les 17 pays de la zone euro a progressé de 0.6% au mois de février dans la zone euro, après +0.8% en janvier (revu en hausse). Comparé à février 2011, l’indice enregistre un hausse de 3,.%. Les économistes tablaient respectivement en moyenne sur 0,5 et 3,5%.
 
Aux Etats-Unis, les commandes industrielles de février (consensus +1.5%) sont au programme du jour avant la publication à 20h des “minutes” de la dernière réunion de la banque centrale. Ce compte-rendu pourrait apporter un éclairage sur d’éventuelles mesures supplémentaires de politique monétaire.
 
Sur le marché Forex, l’euro se stabilise au-dessus de 1.33 face au dollar, ce qui semble être un mouvement logique étant donné l’approche de la Fed.
 
Par ailleurs, le real brésilien a augmenté pour la première fois sur le marché des changes après sa plus importante baisse mensuelle de septembre, de l’ordre de 6% en mars. La hausse du real est le fruit d’une hausse de 1.3% de la production industrielle en février, soit nettement plus que le consensus de 0.6% des analystes. Ce bon chiffre a permis une progression de 0.3% aujourd’hui à 1.8272 face au dollar.
 
Enfin, après une bonne séance de lundi, le dollar canadien a perdu du terrain face à l’USD dans la foulée d’une baisse des cours du baril et d’une accentuation de l’aversion au risque, liée aux chiffres américains à venir. La baisse du dollar canadien était de l’ordre de 0.2% à 99.25 cents pour un dollar américain.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *