Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 05 avril 2012

Les éléments clés

• Les Bourses européennes finissent dans le vert
• Le FMI débloque 5.11 Milliard d’€uros pour le Portugal
• L’EUR/USD sous la barre des 1.31
 
Pour cette séance, les principales Bourses européennes ont terminé en légère hausse, mais sur l’ensemble d’une semaine écourtée pour cause de week-end pascal prolongé, elles affichent une nette baisse, avec par exemple un recul de 3.04% pour le CAC 40 à Paris, principalement en raison des inquiétudes concernant la situation financière de l’Espagne.
 
En effet, à la veille du week-end pascal, la tension reste forte sur les marchés européens. Outre la nouvelle baisse des places boursières, la nervosité est bel et bien de retour sur le marché de la dette souveraine européenne et notamment sur les pays les plus fragiles de la zone euro. Le taux d’intérêt sur les obligations d’Etat espagnoles à 10 ans atteint ainsi 5.71% (+5pb) ce matin, au plus haut depuis décembre dernier. Le retour des doutes du marché sur la capacité de l’Espagne à tenir ses objectifs de réduction de dette est bien là alors que la première émission du pays depuis l’adoption d’un budget d’austérité, qui prévoit des économies de 27.3 milliards d’euros en 2012, a déçu hier. Dans le sillage de Madrid, l’Italie voit également le rendement de ses obligations à 10 ans grimper de 11 Pb à 5.4%.
Du côté des devises, l’euro continue sa descente face au billet vert de 0.0079%, passant ainsi le cross EUR/USD de nouveau sous la barre des 1.31, et s’échangeant ainsi à 1.306$.
 
Sur le front macro-économique, le Département américain du Travail a annoncé cet après-midi que les inscriptions hebdomadaires au chômage se sont établies à 357.000 sur la semaine antérieure, soit une baisse de 6.000. Un chiffre meilleur qu’attendu puisque le consensus Bloomberg tablait sur 360.000 nouvelles demandes. La moyenne à quatre semaines atteint 361.750 pour la période terminant le 31 mars.
 
Du côté de l’Europe, Le FMI a donné son feu vert au versement de 5.17 milliards d’euros au Portugal. Une enveloppe versée dans le cadre du programme d’aide au redressement des finances publiques du pays. “La mise en oeuvre des politiques prévues par le programme a bien progressé et les premiers signes indiquent que l’ajustement économique requis est en train d’avoir lieu”, a commenté Nemat Shafik, la directrice générale adjointe du Fonds monétaire international. Le plan d’aide au Portugal, monté par le FMI et l’Union européenne sur trois ans, est d’un montant global de 78 milliards d’euros. Nemat Shafik estime que Lisbonne devra assurer une mise en oeuvre énergique du programme pour retrouver la confiance des marchés. Elle ajoute toutefois que l’objectif de déficit pour 2012 devrait être atteint.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *