Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 12 avril 2012

Les éléments clés

• Les Bourses Européennes concentrées sur l’Espagne et l’Italie
• Le Financial Times apporte son soutien à François Hollande
• L’Euro reprend quelques forces
 
Tendance plutôt baissière pour la Bourse de Paris alors que les investisseurs sont concentrés sur l’évolution des taux d’emprunt de l’Espagne avec, en toile de fond une nouvelle émission obligataire de l’Italie et le début de la saison des résultats trimestriels en France. Rome était à nouveau présent sur le marché obligataire ce matin après avoir levé hier 11 milliards d’euros de bons de court terme. Comme la veille, l’Italie a vu son coût d’emprunt augmenter sensiblement, signe que les tensions sont réapparues sur les marchés financiers comme à la fin de l’année 2011. Certains investisseurs redoutent déjà que les fonds prévus pour le Mécanisme Européen de Stabilité (MES), destiné à soutenir les pays de la zone euro en difficulté financière, et qui doit remplacer en juillet le FESF, ne soient pas suffisants pour affronter de nouveaux rebondissements.
En France, on notera que le Financial Times a apporté un soutien inattendu dans un éditorial en date du 9 avril à François Hollande, saluant la prise de position du candidat socialiste en faveur de l’adoption d’une stratégie de croissance en Europe. Selon le Financial Times, le poids de l’ajustement doit être partagé entre les pays excédentaires et les pays déficitaires, une idée certes intéressante mais qui s’annocne plutôt difficile à appliquer, en raison notamment de l’opposition de l’Allemagne aux vues socialistes.
 
Du côté du Forex, l’euro tentait timidement de poursuivre son rebond face au dollar américain toujours au-dessus de 1.31 dans un marché qui est toujours très prudent et qui attend plusieurs indicateurs macroéconomiques américains dans l’après-midi, à savoir les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis et les prix à la production pour le mois de mars. A noter aussi que l’euro gagnait du terrain face à la monnaie nippone, mais évoluait toujours à midi autour de 106 yens. La baisse de la monnaie nippone est généralisée aujourd’hui suite aux commentaires du gouverneur de la BoJ, Masaaki Shirakawa, affirmant que l’institut va poursuivre sa puissante politique d’assouplissement monétaire afin de surmonter la déflation qui règne dans l’archipel.
 
Outre-Manche, alors que l’actualité macroéconomique est relativement faible, la livre sterling a marqué une pause face à l’euro autour de 82.36 et continuait sa progression face au dollar, aidée en partie par les résultats des ventes au détail selon les cambistes.
 
Enfin, un mot pour conclure sur le rand sud-africain qui a repris le chemin haussier pour la première fois en trois jours sur le marché des changes face au dollar, gagnant 0.8% à 7.9429 alors qu’un membre de la Fed a affirmé sans surprise que les taux américains sont appropriés pour l’instant, ce qui devrait avoir pour effet de continuer à l’appréciation des monnaies des BRICS.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *