Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 12 décembre 2012: Le point sur les marchés

– La Bundesbank appelle à un nouvel accord fiscal quelques jours après la conclusion d’un nouvel accord intergouvernemental réunissant 26 pays de l’UE
 
– Baisse du CHF de 0.8% face au dollar à 93.04 et hausse de 0.1% face à l’euro alors que Moody’s a douché les espoirs de fin de crise des cambistes
 
– Chute des prix du cuivre de 2% à 7.654 dollars la tonne du fait de craintes concernant le ralentissement économique chinois et la persistance de la crise souveraine.
 
– Les devises matières premières ont accentué leurs pertes dans les échanges européens avec une chute de 2% du rand à 8.2430 USD et de 0.8% face à l’euro à 10.9269
 
La hausse des actifs financiers constatée lors de la session de vendredi semble bien terminée en ce début d’après-midi, alors que les principaux indices boursiers perdent du terrain et que les devises jugées à risque sur le marché des changes éveillent la méfiance des cambistes.
La nouvelle mise en garde de l’agence Moody’s ce matin a douché les espoirs des investisseurs au sujet d’une résolution prochaine de la crise souveraine. Le nouvel accord, difficilement négocié à 26, semble montrer déjà ses limites. D’ailleurs, si le chef de la Bundesbank, Jens Weidman, a salué l’accord dans une interview au Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung, il a clairement appelé à la mise en place d’un nouvel accord fiscal entre les membres de l’UE, ou au moins de l’eurozone, reprenant ainsi les propos énoncés devant le Parlement européen, il y a peu, par le chef de la BCE, l’italien Mario Draghi.
 
Nombreux sont également les économistes qui ont jugé que l’accord qui a été entériné par le Sommet Européen propose surtout des solutions à long terme, alors que les marchés ont cruellement besoin de réponses à court terme. Si la crise risque de s’atténuer dans les prochaines semaines, en partie à cause des fêtes de fin d’année qui sont propices à un retrait massif des investisseurs, le potentiel de rebond de la crise souveraine européenne reste intact, en début d’année prochaine.
 
Signe que la tension reste présente, l’émission italienne de ce matin s’est effectuée, encore à des taux proches de 6%, bien que cette opération, qui a permis de lever 7 milliards d’euros à un an, s’est déroulée dans de meilleures conditions que la dernière opération similaire, qui remonte au 10 novembre. Pour autant, bien que les taux soient passés entre les deux opérations de 6.087% à 5.952%, il n’y a pas de quoi se réjouir pour la suite.
 
Sur le front des matières premières, les retombées de la crise souveraine se font encore ressentir très nettement puisque les matières premières sont en baisse, à l’image du cuivre qui a reculé de 2% depuis l’ouverture des échanges, ce qui s’ajoute à la chute de près de 1% enregistrée sur la semaine dernière. Dans la foulée de cette baisse, de nombreuses devises matières premières comme le rand sud-africain ont perdu du terrain face aux majeures, comme l’USD.

 

Prévisions: De plus amples informations sur l’accord devraient être communiquées dans la journée de mercredi, puisque la chancelière Merkel doit s’exprimer à une heure non déterminée pour l’instant devant le Bundestag. La chancelière devrait notamment s’exprimer sur le nouveau prêt consenti au FMI et que la Bundesbank souhaite voir valider par les députés. L’Allemagne devrait contribuer à hauteur de 45 milliards d’euros à ce nouveau prêt selon des sources officielles.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *