Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 14 juin: Les jours se suivent et se ressemblent sur le Forex

Les éléments Forex clés 

– L’Espagne dégradée par les agences de notations

– Chypre aurait besoin d’un plan de sauvetage pour ses banques

– Les marchés dans l’attente de l’élection grecque et du G20

La pression s’accroît sur l’Espagne depuis plus de deux semaines. Au plan de sauvetage des banques accepté par Rajoy succèdent des interrogations de la part de la classe politique espagnole sur les modalités de l’emprunt. L’opposition est en quête de vérité et entend bien tout connaître de la destination des 100 milliards d’euros accordés. La crise économique serait-elle en train de dégénérer en crise politique comme en Grèce actuellement ou en Italie il y a quelques mois?

Comme si tout cela ne suffisait pas, l’agence de notation Moody’s à abaissé la note de la dette espagnole de A3 ( A- chez S&P) à Baa3 ( BBB- chez S&P) soit une chute de trois notes, pour se retrouver juste au dessus de la catégorie “spéculative”, rien de prometteur en somme pour la péninsule ibérique.

Même scénario pour la plus petite économie de l’Europe. Chypre a vu sa note abaissée de deux crans pour s’établir à Ba3 ( BB- chez S&P) qui est la catégorie spéculative. De bien mauvaise augure pour la petite île qui fait face à des difficultés croissantes et qui aurait bien besoin d’un petit coup de pouce de la part de l’Union pour recapitaliser une de ses plus grandes banques si elle ne trouve pas de repreneur. D’après le ministre de l’Economie, un emprunt de 4 milliards d’euros pourrait être effectué.

Ce matin ce sont les taux obligataires italiens à 3 ans qui explosent, ils passent de 3.91% à 5.30%, difficilement viable pour Rome.

Les marchés sont donc depuis le début de la semaine dans l’attente des élections helléniques et aucune tendance ne se dégage, on l’a remarqué sur le Forex. Malgré une petite accélération haussière hier sur l’eurodollar, la paire semble déjà vouloir repartir dans la direction inverse ce matin. Les ventes aux détails américaines hier n’ont pas vraiment changé la tendance mais apporté plutôt de la volatilité.

Les chiffres du chômage américain de cet après-midi devraient provoquer les mêmes réactions.

Il y a fort à parier que le résultat des législatives donnera le ton d’une tendance de moyen terme, les swing traders et les suiveurs de tendances seront ravis. Pour aujourd’hui il n’y aura sans doute pas de grosse surprise, les évolutions des cours sont erratiques et ça ne devrait pas changer jusqu’à ce week end. Attention aux positions en overweek, les législatives grecques devraient engendrer des gaps à l’ouverture du Forex dimanche soir.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *