Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 1er août 2013

La journée économique d’hier a été riche en indicateurs et très influente avec la conférence de la FED qui a eu lieu aux alentours de 20H.

Dans la matinée, les publications économiques étaient centrées en particulier sur l’Europe. Le taux de chômage de la zone euro est resté stable avec une annonce à 12.1%. Les dernières statistiques nous montrent que ce chômage important est particulièrement important chez les jeunes de moins de 25 ans, ils représentent 23.9% des chômeurs européens. En prenant au cas par cas, on remarque une différence importante entre les pays, l’Allemagne a enregistré un taux de 5.4% contre un taux dépassant les 26% pour la Grèce et l’Espagne. Le taux d’inflation est également resté stable cette année atteignant le niveau de 1.6%. Ces résultats impacteront sûrement très peu les décisions prévues par la BCE qui donnera sa conférence aujourd’hui en début d’après-midi.

Un peu plus tard dans la journée, les annonces américaines ont fusés. Le PIB trimestriel s’établit à 1.7% contre un consensus de 1%, ce rebond de l’activité économique a été poussé par les exportations et les investissements récents. La décomposition du PIB prouve que l’activité est relancée: la consommation qui joue une place importante augmente de 1.8%. Ces données ont de suite été répercutées sur les marchés financiers, la paire EUR/USD a perdu de sa valeur face au dollar et Wall Street a ouvert en légère hausse.

Les réunions de la FED qui se sont tenues ces deux derniers jours nous ont dirigé sur l’évolution de la politique monétaire. Les rachats d’actifs étant pratiqué depuis un moment ont permis à l’économie américaine de reprendre des forces. Le communiqué de presse a retenu que l’inflation était encore très basse et qu’elle devrait d’ici peu passer la barre des 2%, les améliorations du marché de l’emploi ont également été mentionnées par le comité fédéral cependant le taux de chômage reste encore élevé avec 7.6%. Les économistes ne prévoient pas de bonnes nouvelles concernant la publication de ce taux qui aura lieu demain dans l’après-midi. Le consensus s’établit à 7.5% ce qui représenterait une petite baisse par rapport au besoin de l’économie. Afin de soutenir les objectifs donnés par le Comité concernant la stabilité des prix ainsi que l’emploi, le communiqué précise que les rachats d’actifs sont maintenus. Cette décision devrait permettre de faire pression sur les taux à long terme, soutenir le marché hypothécaire et améliorer les conditions financières. Le Comité a fait savoir que ce mode d’intervention sera maintenu jusqu’à ce que les perspectives de l’emploi ne restent pas uniquement stables et que l’inflation s’améliore. La paire EUR/USD s’est appréciée après la publication du comité et s’établit à 1.331$ contre 1.3283$ juste avant.

Très tôt ce matin, la Chine a publié son indice PMI manufacturier s’établissant à 50.3 repassant la barre des 50. La banque HSBC a également publié peu de temps après son indice PMI avec 47.7, stable comme l’annonçait le consensus des analystes.

Les investisseurs devront garder une oreille attentive aujourd’hui encore avec la déclaration de la BCE. Les chiffres concernant le secteur manufacturier des pays de la zone européenne seront publiés dans la matinée ce qui suscitera certainement des fluctuations sur le marché des devises si les indices ne sont pas stables comme le prévoit le consensus pour la plupart des pays. Le marché sera également en attente de la décision de la politique monéaire de la Banque d’Angleterre qui aura lieu en milieu de journée.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *