Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 22 février 2012

Les éléments clefs 
 

– Point sur les marchés
– Grèce-Echange de dette autour du 10 mars
– Baisse des prix à la consommation en France
 
Point sur les marchés
 
Les principales Bourses européennes sont attendues stables ou en légère baisse mercredi à l’ouverture, l’accord sur un deuxième plan d’aide à la Grèce ne dissipant pas les craintes entourant l’avenir du pays, étranglé par les mesures d’austérité et englué dans la récession.
 
Sur papier, l’accord semble prometteur, mais dans la réalité, la Grèce a l’habitude de dévier de plans ainsi affichés. Le sauvetage dépend encore d’un échange de dette avec les détenteurs privés d’obligations grecques, qui doit être approuvé avant qu’aucun fonds ne soit déboursé. La Grèce doit avoir achevé l’échange de dette prévu dans le cadre de son plan de sauvetage de 130 milliards d’euros autour du 10 mars au plus tard, a assuré mardi le Premier ministre grec. Lucas Papadémos a fait cette déclaration alors que son gouvernement présentait au parlement un projet de loi prévoyant de contraindre les investisseurs privés à accepter des pertes sur leurs titres de dette grecque.
Echange de dette autour du 10 mars
 
La conclusion de l’échange de dette le 10 mars fournira à la Grèce des fonds dont elle a cruellement besoin. Le 20 mars, le pays doit procéder à un remboursement de dette de 14.5 milliards d’euros. Dans le cadre de l’accord, il est prévu que les investisseurs acceptent une décote de 53.5% de la valeur faciale de leurs obligations. Si le parlement vote la loi, des Clauses d’action collectives (Cac) contraindront les investisseurs à accepter l’échange, une fois que le seuil d’une participation des deux-tiers sera atteint, a indiqué un ministre mardi soir.
 
C’est 66%“, a dit le ministre à Reuters sous le sceau de l’anonymat.  Le vote sur les Cac est prévu jeudi.
 
L’échange de dette est une partie très importante du plan de sauvetage. Il s’agit de ramener la dette grecque de 160% du produit intérieur brut (PIB) à 120.5% en 2020. La récession étant plus forte que prévu, la Grèce anticipe désormais un déficit budgétaire 2012 représentant 6.7% du PIB, contre un objectif précédent de 5.4%, selon le projet de loi sur les nouvelles mesures d’austérité publié mardi sur le site web du parlement. Le pays prévoit désormais un déficit primaire de 0.2% du PIB en 2012 contre un objectif précédent d’un excédent de 1.1% du PIB.
 
Le succès de l’échange de dette pourrait aussi déterminer la date des prochaines élections en Grèce. Les conservateurs du parti Nouvelle démocratie ont fait savoir qu’ils pourraient accepter de reculer au 29 avril les élections législatives prévues le 8 avril pour donner plus de temps à un échange de dette.
 
Baisse des prix à la consommation en France
 
Les prix à la consommation en France ont reculé de 0.4% sur un mois en janvier, conséquence attendue des soldes d’hiver mais les prix de l’énergie ont poursuivi leur accélération, montrent les statistiques publiées mercredi par l’Insee. Sur un an, l’inflation en janvier s’inscrit à 2.3%. En décembre, l’indice des prix à la consommation avait progressé de 0.4% sur un mois et de 2.5% en glissement annuel.
 
L’indice des prix harmonisé IPCH, qui permet des comparaisons avec les autres membres de la zone euro, recule également de 0.4% sur un mois en janvier. Il progresse de 2.6% sur un an. Seize économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de l’indice IPCH de 0.2% d’un mois sur l’autre et 21 autres une hausse de 2.7% sur un an. Les produits d’habillement et les chaussures ont enregistré des baisses de prix de 10.9% par rapport à décembre, tandis que les prix des produits manufacturés dans leur ensemble marquent une diminution de 1.9%. Les prix des produits pétroliers ont quant à eux augmenté de 3% et les prix de l’énergie au sens large de 2.4%. Ceux de l’alimentation ressortent en hausse de 0.1%.
 

Scénario du jour
 

A 10h30 en Grande Bretagne nous attendrons le MPC-PV de la réunion.
 
A 16h00, aux Etats-Unis, sera publié la ventes des maisons existantes, actuellement à 4.61M et prévue pour 4.67M.
Il détermine le niveau annualisé des bâtiments résidentiels qui ont été vendus au cours du dernier mois. Les courtiers regardent de près ce rapport qui indique en début de mois la demande de logement estimée. La vente d’une maison déclenche aussi les commissions pour les agents immobiliers, et souvent les propriétaires achètent des biens tel que appareils et meubles peu de temps après l’achat d’une maison. Une tendance à la hausse a un effet positif sur la monnaie du pays puisque les gros achats ont tendance à être effectués par les consommateurs qui sont optimistes et confiants dans leur situation financière.
 
Un indice plus haut que prévu peut être traduit comme positif/haussier pour le USD, alors que un indice plus bas que prévu peut être traduit comme négatif/baissier pour le USD.
 
La parité EUR/USD a effectué hier un pullback sur 1.32 en support et teste actuellement la résistance suivante située à 1.33.
Le cours se situe toujours au sein de son canal haussier. Nous conseillons de ne traiter que les positions longues tant que le cours sera situé au dessus de 1.3150.
 
La parité USD/JPY a effectué un pullback hier sur le support à 79.50 puis a repris son rallye haussier. La parité évolue de nouveau au dessus de son ancienne oblique haussière Nous conseillons les positions longues tant que 79 est support.

 

Par William Durandet

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *