Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 25 juillet 2013

Hier matin, le marché a tourné son regard sur les publications du PMI concernant la zone euro, la Chine et les Etats Unis. A 3h45, la banque HSBC a publié le PMI manufacturier mensuel chinois. Il s’élève à 47.7 contre 48.6 de consensus des analystes, ce chiffre toujours en dessous de 50 indique un ralentissement de l’activité économique pour le troisième mois consécutif. Cette nouvelle n’améliore pas les perspectives déjà pessimistes des économistes.

Du côté européen, la France affiche un indice de 49.8 contre 48.4 la période précédente. De même, l’Allemagne montre des signes d’amélioration avec un indice dépassant les 50 avec une annonce à 50.3 contre 48.6 le mois précédent. Le secteur des services a également des résultats en hausse pour la zone euro avec 48.3 et 52.5 pour la France et l’Allemagne respectivement. La zone euro pourrait alors émettre l’idée que la récession commence à prendre du large. Ces bonnes nouvelles ont tout de suite été répercutées sur le marché des changes avec un renforcement de l’euro qui s’échangeait hier soir à 1.3196 face au dollar américain.

Le PMI manufacturier américain a été publié plus tard dans l’après-midi pour atteindre le niveau de 53.2 contre un consensus de 52.5 ce qui devrait raviver le cours du dollar. En outre il sera intéressant de suivre l’annonce aujourd’hui des commandes principales de biens durables attendues stable à 0.5% afin d’en conclure davantage sur l’activité manufacturière.

Très tôt hier matin le dollar australien a été peu influencé par les publications concernant l’indice des prix à la consommation et reste encore assez hésitant. L’IPC a reculé de 2.4% contre 2.5% l’année dernière. Au niveau trimestriel l’inflation enregistre une augmentation et s’élève à 0.7% contre 0.5% de consensus et de valeur précédente. Néanmoins l’aussie devrait baisser car qualifié de sur apprécié il devra s’affaiblir pour que les exportations repartent et le ralentissement de l’économie chinoise ne peut avoir que des tendances baissières sur la devise.

Le marché immobilier américain a continué ses publications hier dans l’après-midi, les ventes de logements neufs se sont envolées jusqu’à 8.3% contre 1.8% de consensus des analystes. Cette surprise est un signe de la reprise du marché immobilier. Ce niveau n’a pas été atteint depuis plus de 5 ans, en comparaison avec les chiffres du mois de juillet précédent on s’aperçoit que les ventes ont augmenté de plus de 38%. Le département américain de l’énergie a publié les chiffres concernant les stocks d’essence et les inventaires du pétrole qui peuvent être source de panique sur les marchés financiers. L’organisation enregistre une baisse des stocks de pétrole de 2.83 millions de barils en une semaine ce qui confirme de façon grossière les attentes des analystes. Par ailleurs les stocks d’essence ont également diminué conformément aux attentes avec -1.38 millions de barils. Suite à cette annonce le cours du baril perd légèrement de la valeur (-0.7%).

Cette nuit, le gouverneur de la banque centrale néozélandaise s’est exprimé afin de donner la direction de la politique monétaire, le taux directeur prévu inchangé a été annoncé stable à 2.5%.

Plus tard dans la matinée seront publiées les données concernant le PIB britannique qui est attendu en hausse pour l’annonce annuelle. En début d’après-midi, les cambistes s’intéressant au dollar américain devront rester vigilant à l’annonce concernant le marché de l’emploi américain qui prévoit une augmentation des revendications chômages à 340 000 personnes.
 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *