Press "Enter" to skip to content

La revue écofin du 7 août 2013

La matinée d’hier a été riche en indicateurs britanniques sur le forex, les chiffres nous permettent d’évaluer le secteur industriel. La production industrielle a progressé de 1.1% par rapport au mois précédent alors que le consensus s’élevait à 0.6%. Le secteur manufacturier a également fait une très belle augmentation avec 2% contre 0.9% prévu par les analystes et un indice antérieur de -2.9%. L’industrie britannique connait une réelle amélioration. Au niveau annuel la production industrielle connait 1.9% d’augmentation en juin. Ces bons indicateurs économiques profitent à la livre sterling mais de loin car les investisseurs s’attendaient déjà à ce que les nouvelles soient bonnes suite aux publications de l’indice PMI la semaine dernière. De plus, demain matin aura lieu la publication du rapport de l’inflation de la Banque d’Angleterre, le marché des changes est alors en attente du discours, la politique monétaire assouplissante devrait être de la partie ce qui ne profitera pas au cours de la GBP.

Des chiffres percutants ont également été publiés au Brésil ; une augmentation de 7.4% des ventes d’automobiles a été remarquée contre 0.8% le mois dernier. Cependant on ne peut pas conclure que le pays est totalement remis de son ralentissement. L’inflation étant très faible il y a forcément une répercussion sur l’activité économique, la banque centrale a donc décidé d’augmenter le taux de swap d’un demi-point afin d’atteindre 8.5%. Le dollar brésilien reste en légère hausse avec la possibilité de l’échanger contre 0.4347 dollar américain.

La balance commerciale américaine publiée hier après-midi montre une baisse du déficit notamment dû aux exportations. Le déficit baisse jusqu’à atteindre 32.4 milliards de dollars contre 44.1 le mois dernier. Le gouverneur de la FED de Chicago a pris la parole hier soir et a évoqué la possibilité que les rachats d’actifs soient de plus en plus limités à partir du mois de septembre. Cependant il faudra attendre aujourd’hui le discours de Ben Bernanke qui nous en dira (peut-être) plus sur les perspectives politiques de la rentrée étant donné l’amélioration encore mitigée de l’activité économique. Les marchés s’essoufflent et les devises restent en attente face au témoignage de ce soir. L’USD a légèrement été devancé par le dollar australien et néozélandais avec un renforcement de 0.6% et 0.81% respectivement. Hier matin la devise indienne a une fois de plus chuté et descend jusqu’à 61.21 pour un dollar américain. Les difficultés de l’économie indienne se font ressentir avec la relance timide des Etats Unis, cette dépréciation fait alors naître l’inflation des produits importés.

Les nouvelles japonaises ont influencé la paire USD/JPY qui a reculé de 0.19% hier matin. La dette japonaise rend inquiet les membres du FMI qui voudraient que les plans d’actions soient poursuivis et qu’ils donnent de bons résultats. Les mauvaises statistiques ont été ressenties dans l’indice de référence qui regroupe plusieurs indicateurs économiques afin de donner une direction dans l’évolution de la situation. Celui-ci a donc été annoncé à 107 contre 110.7 précédemment.

L’IPC des Philippines a été donné hier matin avec une annonce à 0.1% contre 0.6% de prévu, cette publication a alors fait perdre de la valeur au peso philippin face au dollar américain qui atteint la valeur de 43.4750 pesos pour un dollar. L’IPC colombien a aussi été annoncé plus bas que prévu avec 2.22% contre 2.33% de consensus, il a donc aussi fait perdre de la valeur au peso avec une baisse de 0.48% hier soir.

Les investisseurs devront aujourd’hui rester attentif au discours de Bernanke qui risque fort d’influencer les paires, des publications concernant l’activité économique brésilienne pourraient également être intéressantes pour le BRL et les autres devises.

 

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *