Press "Enter" to skip to content

La revue hebdomadaire de Forex.fr du 31/01 au 04/02

L’atmosphère se détériore à l’approche du mois de février sur le marché des changes avec un retour surprenant des investisseurs sur les valeurs refuge. Le mois de janvier fut très positif pour les investisseurs qui ont voulu prendre des risques mais le mois de février pourrait s’annoncer sous un autre jour.

La semaine passée a montré que les économies de la Triade sont en train de se consolider mais cette consolidation risque de prendre malheureusement un certain temps. Les données concernant la croissance aux Etats-Unis publiées vendredi dernier ont montré que la reprise sera lente mais continue.

La semaine qui s’annonce va faire une large place aux consommateurs avec la publication de données concernant l’inflation mais aussi le chômage. Le rapport sur l’emploi américain attendu vendredi constituera comme toujours le point clé de la semaine mais l’emploi dans la zone euro risque également d’attirer l’attention mardi.

Le redressement du marché de l’emploi a pour l’instant été anémique dans les économies développées, ce qui laisse planer de nombreux doutes sur la pérennité de la croissance économique.

Un retournement général de tendance sur les marchés n’est strictement pas à exclure alors que l’aversion au risque a fait son retour depuis mardi. Le FMI a prié les Etats-Unis et le Japon de s’attaquer plus drastiquement aux déficits mais, en dépit des effets d’annonce, aucune mesure sérieuse n’a été prise par Tokyo et Washington. Une dégradation de la note des Etats-Unis, pays qui possède le triple A, n’est pas à exclure d’ici à deux ans selon les analystes. Le risque est croissant et pourrait profiter au dollar et au yen. En dépit de la dégradation de la note souveraine du Japon, les grandes banques, comme Goldman Sachs, continuent d’inciter leurs clients à faire confiance au yen.

Non seulement la croissance est anémique dans de nombreux pays développés mais l’inflation devient une préoccupation de plus en plus importante, et pas seulement dans les pays émergents. L’inflation dans la zone euro qui est attendue lundi et la rencontre de la BCE jeudi seront surveillées donc de près par les investisseurs. Certains membres du conseil des gouverneurs, comme Smaghi, ont exprimé publiquement leurs inquiétudes concernant l’inflation. Pour autant, la BCE maintient officiellement pour le moment ses taux inchangés. Néanmoins, les rumeurs de hausse des taux d’intérêt ont favorisé la semaine dernière l’euro, phénomène qui pourrait encore se produire cette semaine.

Le même problème se pose également au Royaume-Uni mais le gouverneur King semble être confiant et les analystes s’attendent à ce que les taux soient maintenus à leur niveau actuel tout au long de l’année 2011, en dépit des divisions du comité de politique monétaire. La marge de hausse e la livre sterling semble donc entamée en ce début du mois de février.

Enfin, un facteur à ne pas négliger est la confusion politique en Egypte et, plus secondairement en Jordanie. La question n’est pas de savoir si les investissements étrangers en Egypte sont en danger mais plutôt de savoir comment vont réagir les investisseurs alors que le pays sombre dans la crise politique et que l’armée a été déployée dans les rues. Il est probable que l’atmosphère en Egypte et le risque de contagion continue de peser sur les valeurs des marchés financiers, incitant les traders à se replier sur les valeurs refuge et à éviter à tout prix les monnaies arabes, comme la livre égyptienne.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *