Press "Enter" to skip to content

La revue matinale du 15 septembre 2010

–    Intervention surprise du Japon sur le marché monétaire afin d’affaiblir le yen

–    Les marchés américains ont clôturé sans direction tandis que les marchés asiatiques sont dans l’impasse. A noter que le Japon affiche une bonne performance

–    L’EUR/USD a cassé le seuil de 1.30 temporairement

–    L’once d’or a atteint un nouveau record à 1274 USD

L’évènement fondamental de l’actualité du marché des changes est l’intervention de la Banque du Japon afin d’affaire le yen après que la paire USD/JPY ait atteint un plus haut de près de quinze ans à 82.88 yens. Le yen s’est immédiatement déprécié, faisant gagner à l’USD/JPY près de 2.5%, la paire s’échangeant ce matin au-dessus de 85 yens. Le ministre des Finances Noda a confirmé l’intervention, qui est la première au Japon depuis 2004. Il a affirmé que cette intervention avait été décidée afin de «contenir les mouvements excessifs sur le marché des devises », ajoutant que le Japon pourrait prendre des mesures supplémentaires si nécessaire. Le Japon a agi seul mais le ministre a confirmé que les autorités de Tokyo étaient en contact avec les autres pays, notamment les Etats-Unis. Bloomberg, citant un membre du gouvernement, a affirmé que le seuil de 82 yens est le seuil à partir duquel les autorités se permettent d’intervenir.

La nouvelle d’une intervention de la BoJ fut bien accueillie par les marchés actions. Au moment où nous écrivons, l’indice Nikkei gagnait ainsi plus de 2%, après que les marchés américains aient clôturé sans direction hier, l’indice S&P 500 perdant 0.07%.

De bonnes nouvelles économiques sont parvenues hier des Etats-Unis, notamment un bon inattendu des ventes au détail le mois dernier qui ont cru de 0.4% sur un mois. Cette nouvelle fut bien accueillie car une amélioration de la consommation privée est nécessaire pour faire redémarrer la machine économique américaine.

Sur le marché FX, l’EUR/USD a cassé le seuil de 1.30 pour la première fois depuis le mois d’août, mais une légère correction s’est opérée ce matin. Les devises scandinaves ont en revanche peu évolué.

Les nouvelles de la journée

Plusieurs données macroéconomiques aujourd’hui, notamment la publication de l’IPC pour la zone euro en août qui devrait confirmer une inflation modérée. Aux Etats-Unis, il faudra surveiller les données de la production industrielle en août et l’enquête Empire Manufacturing pour la région de New York. Les données du secteur manufacturier devraient confirmer une expansion. A noter également que les minutes de la dernière réunion de la Riksbank seront publiées ce matin.

Sur le marché des devises, l’intervention de la BoJ soulève de nombreuses questions, notamment sur le succès de celle-ci. Il est probable que cette intervention, qui a eu un effet initial très fort, continue d’avoir des effets positifs pendant quelques jours voire quelques semaines, au maximum un mois. Mais l’échec de l’intervention de 2004 et, plus récemment, des interventions répétées de la BNS soulignent que les autorités de Tokyo n’ont certainement pas réussi à mettre un frein à l’appréciation du yen. Seul un revirement de l’aversion au risque pourrait réduire la hausse du yen. Pour que l’intervention ait des effets durables, de nouvelles mesures devront être prises, avec de nouveaux assouplissements monétaires et fiscaux. Enfin, en Nouvelle-Zélande, la banque centrale devrait conserver son principal taux directeur inchangé surtout après les dégâts causés par le tremblement de terre. Une hausse du taux d’intérêt pourrait toutefois constituer un très fort soutien pour le NZD.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *