Press "Enter" to skip to content

La revue matinale du 9 mars 2011 de Forex.fr

– La crise de la dette a une nouvelle fois emportée l’euro

– Rupture de la hausse pour la couronne norvégienne

– Journée calme sur le marché des devises

Plus importante chute de la monnaie unique européenne en l’espace de deux semaines face au dollar  alors que le marché obligataire européen fait encore des siennes, les investisseurs craignant que les chefs d’Etat et de gouvernement de la zone euro ne s’accordent pas avant la fin du mois sur la mise en place d’un dispositif permanent de soutien aux pays en difficulté financière.

Alors que le Sommet de l’Union Monétaire de Bruxelles approche à grand pas, les discussions semblent toujours aussi difficiles entre les capitales européennes. Il est probable qu’aucun renforcement significatif du fonds de soutien de la zone euro ne soit mis en place dans les semaines qui viennent ce qui inquiète les investisseurs. L’impact fut immédiat sur le marché obligataire puisque les taux à 10 ans portugais et grecs ont atteint un sommet historique au cours de la journée d’hier. Ainsi, les taux portugais ont dépassé les 7.5% tandis que les taux grecs approchaient de plus en plus de 13%. De plus en plus d’analystes s’attendent à une prochaine restructuration de la dette de la Grèce, l’Europe étant incapable de s’entendre. La situation de la Grèce a été en plus encore plus fragilisée par l’annonce de la dégradation de trois crans de la note du pays par Moody’s il y a trois jours. Quant au Portugal, presque tous les intervenants des marchés financiers s’attendent à ce qu’il fasse prochainement appel à l’aide internationale, sachant que la situation devient de plus en plus intenable pour Lisbonne.

La chute de l’euro n’est pas uniquement attribuée par les traders aux déboires du marché de la dette. Ce repli de l’euro est presque normal tant le rallye des dernières semaines est allé trop vite et trop loin alors que les rumeurs de hausse des taux directeurs se précisaient.

Le reste de l’actualité fut plus calme. Le rallye haussier de la couronne norvégienne a été interrompu face au dollar alors que l’OPEP a apaisé les tensions sur le marché des matières premières en envisageant d’accroître la production. Repli important également du franc suisse, à hauteur de 0.9%, en raison d’un apaisement des tensions géopolitiques dans les pays arabes. Les prises de bénéfice ont eu un effet aussi important sur les changes. Enfin, le dollar néo-zélandais a repris enfin un peu de terrain aujourd’hui alors qu’un indicateur technique a montré que la récente baisse de la devise fut excessive. Les investisseurs ne sont par ailleurs plus aussi sûrs que la banque centrale va baisser ses taux lors de sa réunion de la semaine prochaine.

Aujourd’hui, le calendrier économique est quasiment vide avec, comme indicateur majeur, la production industrielle en Allemagne. Il sera intéressant de voir si cet indicateur confirme la tendance à la hausse des indicateurs économiques allemands comme esquissée hier par Axel Weber lors de la publication des chiffres prévisionnels de la croissance.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *