Press "Enter" to skip to content

La revue matinale du marché des changes

Bilan de la séance du 21 mars 2011

– Les investisseurs fuient les valeurs refuge – Déclin du yen et de l’Indice Dollar

– Hausse des actions au niveau international

– Nouvelle hausse des réserves obligatoires en Chine – Le yuan atteint un plus haut depuis deux semaines face à l’USD

En raison de l’apaisement des tensions au Japon autour de la centrale nucléaire de Fukushima, le yen et le dollar se sont considérablement affaiblis face aux autres monnaies. L’Indice Dollar a ainsi baissé de 0.3% à 75.460, après avoir touché un plus bas niveau depuis décembre 2009. Le yen a continué sa glissade après que le Premier ministre nippon ait affirmé que le bout du tunnel approche. Les investisseurs sont ainsi plutôt tentés de se reporter sur les actifs plus risquées afin de faire des gains rapides.

La monnaie unique européenne a augmenté de 0.3% hier face à l’USD, évoluant au-dessus de 1.42 dollar. Cette hausse est le facteur de plusieurs conséquences, notamment l’annonce faite par le chef de l’Eurogroupe, Jean Claude Juncker, selon laquelle tous les ministres des Finances de la zone euro sont tombés d’accord sur le nouveau dispositif permanent d’aide financière aux Etats en difficulté. Lors du sommet du 24 et du 25 mars, les leaders de l’UE finaliseront les discussions autour de ce dispositif anti-crise souveraine.

L’euro a également augmenté après que le Fonds National Wellbeing, l’un des deux fonds étatiques russes destinés à placer les revenus du pétrole, fut autorisé à acheter des obligations étatiques espagnoles à maturité trois mois ou un an à partir d’hier, selon le site du Ministère des Finances russe.

En raison de l’appétit au risque, les dollars australien et néo-zélandais ont repris, pour la deuxième séance consécutive, à la hausse du fait de la progression des prix du pétrole. A New York, le brut affichait une hausse de plus de 2.3%/ Ainsi, la hausse de l’AUD fut de 0.9% face à l’USD tandis que le dollar néo-zélandais gagnait 0.3%. Le dollar canadien ne fut pas épargné par ce mouvement de hausse, gagnant près 0.7% face à l’USD mais restant encore assez loin de la parité.

Enfin, le yuan a atteint un plus haut depuis près de deux semaines face au billet vert suite à la nouvelle hausse des réserves obligataires des banques par la banque centrale. Pour la troisième fois depuis janvier, le taux des réserves fut augmenté d’un demi point de pourcentage afin de freiner l’inflation. Le taux de référence du yuan fut également augmenté de 0.05% à 6.5632, soit un plus haut niveau depuis juillet 2005.

Les points clés de la séance du 22 mars 2011

Sur le front économique, l’actualité d’aujourd’hui sera, à l’instar d’hier, très pauvre. La publication du PIB néo-zélandais aura une influence certaine dans les échanges asiatiques sur le NZD, sachant que les deux tremblements de terre qui ont touché le pays ont conduit à une baisse des perspectives économiques. L’indice des prix à la consommation est attendu en hausse à 0.6% aujourd’hui ce qui ne devrait pas avoir d’influence majeure sur le cours de la livre sterling étant donné que la BoE semble décidée à ne pas céder sur les taux pour l’instant. Enfin, l’indice manufacturier de la Fed de Richmond, qui n’a habituellement pas beaucoup l’attention des cambistes, est attendu en baisse à 22 selon les analystes de Forex.fr.

La séance, en l’absence d’indicateurs majeurs, risque d’être surtout influencée par les évènements en Libye et surtout au Japon. Il est fort probable que la tendance observée hier se poursuive.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *