Press "Enter" to skip to content

La revue matinale du marché des devises du 9 février

– La hausse des taux directeurs en Chine a pesé légèrement sur les marchés financiers

– Selon Lacker, le programme de rachats d’actifs pourrait nécessiter une réévaluation

– L’attention des cambistes se portera aujourd’hui sur l’intervention de Bernanke et l’émission obligataire américaine

La hausse des taux en Chine a pesé sur le moral des investisseurs et notamment sur l’appétit au risque, les effets de cette hausse se faisant encore ressentir en Asie ce matin, entraînant à la baisse l’indice Nikkei et le Hang Seng. Hier, les marchés américains ont toutefois fini en nette hausse, se focalisant plus sur de bonnes nouvelles intérieures, comme une amélioration de la confianced des PME, que sur la hausse des taux chinois. Ainsi, l’indice S&P500 et le Nasdaq ont clôturé en hausse respectivement de 0.4% et de 0.5%.

L’actualité a été très peu chargée hier mais le président de la Fed de Richmond a toutefois fait parler de lui. En effet, Jeffrey Lacker a affirmé que le programme de rachats d’actifs de la banque centrale américaine pourrait être reconsidéré en raison de la nette amélioration de l’économie américaine depuis le lancement de cette opération. Cependant, dans des interventions hier, le président de la Fed de Dallas Richard Fisher et le président de la Fed d’Atlanta, Dennis Lockhart, ont affirmé qu’ils s’attendent à ce que le programme de rachats d’actifs arrive à son terme comme prévu.

Sur le marché des changes, le dollar américain s’est renforcé très légèrement. Cependant, cette hausse du dollar n’a pas touché la paire EUR/USD qui se trade en légère hausse ce matin, au-dessus de 1.36 dollar. Pendant la nuit, le JPY s’est affaibli considérablement après que des rumeurs ont été confirmées concernant une dégradation de la note souveraine du Japon par Moody’s dans la journée. Cette dégradation fait suite à une dégradation similaire de la part de S&P et de Fitch. Enfin, le CHF a continué de s’affaiblir face à l’euro.

Sur le marché des matières premières, pas de réelle direction. Le baril de brut est en légère hausse, s’échangeant au-dessus de 100 USD tandis que les prix des métaux sont en baisse suite à la hausse des taux en Chine.

Aujourd’hui, le calendrier économique est une nouvelle fois très peu chargé avec, comme principal événement, le discours à la Chambre des représentants de Ben Bernanke. Le chef de la banque centrale devrait une nouvelle fois réitéré que le taux de chômage est considérablement élevé, plaidant en faveur d’un maintien des mesures actuelles. Les chiffres de la balance commerciale en Allemagne seront aussi publiés, ce matin, sans réel impact sur le marché des changes.

Peu de nouvelles sont en mesure aujourd’hui d’influer le cours des principales paires. Il est probable que les tendances des dernières jours se confirment: l’EUR/CHF risque encore de progresser sachant que la paire évolue à des plus bas historiques. Il existe donc une bonne marge de manoeuvre pour l’euro. La livre sterling a rompu hier cinq séances consécutives de hausse et elle risque d’être sous pression aujourd’hui encore à l’approche de la réunion de la BoE qui doit rendre ses conclusions demain à 13H.

Be First to Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *